T6N – Antoine Dupont s’en mêle

Antoine Dupont compte parmi les trente-deux joueurs sélectionnés par Jacques Brunel. À 21 ans, le demi de mêlée du Stade Toulousain, s’apprête à disputer son deuxième Tournoi des 6 Nations. Entretien avec la nouvelle coqueluche du rugby français.

Quelle a été ta réaction au moment de l’annonce des sélectionnés par Jacques Brunel ?
« Depuis que je suis tout petit, j’ai toujours dit que je voulais être rugbyman professionnel. C’est une chance pour moi d’être arrivé jusqu’ici. J’étais donc très content d’être sélectionné pour préparer le Tournoi des 6 Nations. Il va y avoir du changement avec le nouveau sélectionneur. Il me tarde de découvrir l’ambiance qu’il y aura avec son staff. Il va falloir que le groupe s’habitue aux directives de Jacques Brunel. Notre stage de deux semaines va nous permettre de prendre nos marques, de retrouver nos repères sur le terrain pour être compétitifs lors du premier match contre l’Irlande. »

Antoine Dupont, seul Stadiste sélectionné par Jacques Brunel.

Es-tu confiant pour le Tournoi ?
« C’est compliqué d’être confiant… Au vu de ses derniers résultats, je pense que tout le rugby français est en attente de voir l’équipe de France sous un autre visage. Et c’est normal. Dès la fin du match contre le Japon, nous savions très bien qu’à la prochaine rencontre internationale il y’aurait de grosses attentes de la part des supporters. Le XV avait déjà les joueurs et « la capacité de » sauf que nous n’avons pas su franchir le pas pendant la dernière tournée*. J’espère que ça ne se reproduira pas dans le Tournoi. J’ai beaucoup d’espoir, j’y crois !  »

*Tournée de novembre 2017 pendant laquelle l’équipe de France a affronté la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et le Japon. Trois défaites et un nul au compteur.

Comment analyses-tu la série de défaites du XV de France ?
« Nous avions conscience que quelque chose ne marchait pas, mais c’était dur de savoir quoi. Sur la fin je pense que c’était plus un problème de confiance que purement technique. Un problème mental plus que rugbystique. Il y avait des choses que nous n’arrivions plus à faire sur le terrain. Contre le Japon, impossible de faire trois temps de jeu sans perdre le ballon, alors que nous avons des joueurs de qualité et d’expérience qui ont prouvé leur efficacité au niveau international. Ce n’était pas normal de ne pas arriver à jouer à ce point ! »

Le tournoi des 6 Nations marque le retour de Morgan Parra. Appréhendes-tu d’être en concurrence avec lui sur le poste de demi de mêlée ?
« Je ne le connais pas personnellement, Morgan Parra a beaucoup d’expérience tant au niveau national qu’international. Cela ne peut qu’être intéressant pour moi de voir comment il fonctionne et apprendre de lui. Je n’ai que 21 ans, forcément j’ai encore beaucoup à apprendre ! Surtout sur l’aspect humain et tactique des matchs. Même si j’ai joué pendant la tournée de novembre, je n’aurais pas la prétention de demander une place de titulaire. Si je suis remplaçant contre l’Irlande, je serais déjà très content d’être sur la feuille de match. Être dans les 23 qui commenceront ce sera déjà très bien. »

Laisser un commentaire