Les Spacer’s au plus mal

Tout le club avait identifié la venue de Rennes comme le match capital pour se relancer. Malgré tout, les Bretons ont fait bloc et remportent une victoire logique.

C’était le match à ne pas rater, le match entre le dernier et donc relégable, Toulouse, et Rennes dont l’avant-dernière place donne droit à un repêchage lors des play-offs de Ligue B. C’était le match à ne pas rater et le club des Spacer’s l’avait bien compris, distribuant à tours de bras invitations et billets à prix cassé. Plus de 1800 spectateurs étaient présents et ont donné de la voix.

Était-ce la pression liée à l’enjeu ? Les Spacer’s sont vite breakés et comptent 3 points de retard après le premier temps-mort technique. Une première réaction, quelques aces du revenant Van den Dries et les voilà relancés. Rien n’est facile quand on est en zone rouge et Rennes est encore devant jusqu’à ce que le bloc toulousain construise une muraille avec Chinenyeze en pierre angulaire. Huit points marqués pour un concédé, cela vaut bien cinq balles de sets. Rennes trouve le block out sur la première mais Babar conclut sur la suivante. 25-20, 1-0 Spacer’s.

Comme lors du premier set, l’entame du deuxième est pour les promus. Contrairement au premier set, la réaction toulousaine n’arrivera jamais, c’est même uns succession de cadeaux qui place Rennes sur la voie royale (7-12). Au block puis au service, Kevin Le Roux, recrue hivernale de visiteurs, creuse l’écart tandis que les Spacer’s ont lâché le set. 13-25, 1 set partout.

Le troisième set s’annonce déjà important car si le Rennes Volley 35 l’emporte, il sera assuré de conserver sa place une semaine de plus. Il est également plus équilibré que le premier et, profitant d’erreurs adverses, les Spacer’s prennent les devants (9-6). Deux aces et quelques bonnes défenses, Rennes reprend les devants avant le money-time (18-20). Les services s’alternent sans que l’équipe à la réception ne laisse la moindre occasion à l’adversaire et, fatalement, Rennes obtient deux balles de set. Malgré une première défense, Toulouse sauve la première mais c’est au tour de Burel de servir. Attaque out, Toulouse est toujours en vie. Mais sur la quatrième occasion, les Spacer’s se mettent à la faute. 25-27, 2-1 Rennes.

Le premier break du quatrième set est un ace de Van den Dries mais Baránek lui rend en double et provoque une troisième erreur. Après un attaque out, les Spacer’s sont décrochés, 4-8. La défense toulousaine se réveille et récupère systématiquement des munitions mais le bloc rennais est tout aussi robuste et le retour des Spacer’s se fait au ralenti (11-12). Le passage de Meyer au service redonne une belle marge aux Bretons (16-21). C’en est trop. Les Spacer’s ne lâchent pas mais doivent céder sur la deuxième balle de match. 20-25, 3-1 Rennes.

Après cette 13e défaite en 15 matchs de championnat (on ne parlera pas des autres compétitions), le vice-champion de France est au plus mal. Alors qu’il ne reste que 7 journées, il compte 9 points de retard sur Nice, dernier club maintenu, et 5 sur son adversaire du jour, dont la position de barragiste ne laisse qu’un délicat espoir de maintien.

Laisser un commentaire