Et si la roue tournait ?

Le Toulouse Football Club ce soir, a assuré l’essentiel pour le premier match au Stadium de son nouveau coach. Il s’impose 1-0 face à Troyes.

Ne boudons pas notre plaisir et prenons cette victoire comme elle vient. Trois points qui font énormément de bien au moral des troupes. Les couloirs du stade ce soir, respirés le soulagement, les sourires étaient sur toutes les visages. Olivier Sadran, une bière à la main envoyant à Jimmy Durmaz dans un anglais très occitan we are on the road again , allez comprendre.

Bon anniversaire Yaya !

Ce soir, Yaya Sanogo fêtait son anniversaire. Titulaire à la place d’Andy Delort, l’ancien gunners ne tarde pas à se mettre dans le match. 3 minutes exactement, pour provoquer le fait du match. Lancé dans la profondeur,  le défenseur Troyen Giraudon le stoppe dans sa course. Il sera expulsé par l’arbitre du match jugeant sa position de dernier défenseur. Décision très contesté après match: Jean-Louis Garcia clamant que dès cet instant « les dés étaient pipés » et le président ‎Daniel Masoni que « c’était une arnaque, comment voulez-vous prendre des points à 12 contre 10 ?« . Peu importe, nous avons joué nos deux derniers matches à 10 contre 11 et n’aurons pas avoir d’état d’âme. D’ailleurs dès la 10′ minute, Corentin Jean bien décalé sur son côté droit adresse un centre au premier poteau, Sanogo à la lutte avec Dos Santos, dépose un plat du pied droit puissant au fond des cages Troyennes (1-0). Premier but en championnat, en ce jour spécial pour lui.

Gestion de match

Toulouse jusqu’à la fin de match aura bien géré son avantage au tableau d’affichage. Les hommes de Debève se procurant plusieurs occasions franches bien stoppées par Zelazni. On regrettera la maladresse devant les buts et le manque de prise de risque en supériorité numérique. Mais encore une fois, cela fait énormément de bien au moral. Lafont aura passé une soirée tranquille, confortant sa statistique de clean-sheet face au club de l’Aube (le quatrième). Les Troyens n’ont tiré qu’une fois au but sans la cadrer.

Au coup de sifflet final, le téfécé compte 23 pts et se retrouve 18e. A 4 petits point de la 11e place ! Ce championnat se jouera dans un mouchoir de poche. A l’extérieur du stadium, Jean-François Soucasse ira au devant des Indians afin de s’expliquer avec eux. Ces derniers reprochent à la direction de se conforter dans leurs « pantoufles« , de manquer clairement d’ambition et de ne pas se remettre en question.

Ce soir, il semble que le chemin soit encore long afin de réconcilier nos Ultras et la direction mais la roue a peut-être commencé à tourner.

 

Le coach a dit :

«Gros soulagement, victoire importante qu’on mérite amplement. Il fallait absolument prendre ces trois points, on a fait ce qu’il fallait, une grosse satisfaction ce (samedi) soir. Je me dis que j’ai un groupe qui est capable de lutter. Yaya (Sanogo) n’a pas été en réussite depuis un petit moment mais c’est un grand joueur, je suis vraiment très content pour lui car il revient de loin.

Il y avait une grosse pression, j’ai essayé de faire preuve de sérénité, le groupe était affecté cette semaine. Mais il y avait quand même une forte appréhension quand on est pour la première fois sur le banc, j’ai eu de la chance quand même de faire ma première à Toulouse avec le public derrière nous, j’ai vécu vraiment un super moment. (Le carton rouge contre Giraudon) paraît quand même sévère, ça nous arrange, je ne vais pas faire la fine bouche.»

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.