CN – L’UJS arrache la belle

Les derbys étaient déjà très disputés en championnat, l’enjeu supplémentaire de la coupe nous a offert un match épique.

L’entame de match est très clairement en faveur des banlieusards qui contrôlent le ballon et prennent les premiers tirs. Paradoxalement, c’est alors que le match semble basculer en faveur des locaux que Bruguières ouvre le score. Avant le but de Pène, deux doubles occasions avaient fait planer le doute dans sa défense. Abdelhamid est d’abord servi seul face à Caique. Le gardien repousse sur Aït-Merim qui trouve la barre. Trente secondes plus tard, le Brésilien sort par deux fois face aux attaquants toulousains. Pour autant, le but de Pène ne déstabilise l’UJS qui égalise rapidement sur une attaque rapide. Les contre-attaques toulousaines déstabilisent Bruguières mais elles ne sont pas toujours bien négociées. Les visiteurs misent sur un pressing haut et obtiennent plusieurs occasions avec des ballons récupérés dans le camp adverse mais Carlos veille, notamment sur une action où Teixeira vole le ballon à da Silva et s’appuie sur Prasitharath en une-deux. Un tir quelconque, dévié par la dernière recrue du club aura raison de sa vigilance. À l’instar du premier but, l’UJS manque d’égaliser dans la foulée mais Goual trouve la barre et Lorenzo ne cadre pas. La dernière occasion est pour Bruguières mais Plá vient suppléer son gardien. 1-2 à la pause.

Teixeira se montre en premier dans le second acte mais ses frappes sont non cadrées. À l’inverse, celle d’Abdelhamid est parfaitement placée. La joie toulousaine est de courte durée et le BSC reprend rapidement les devants. Les occasions se font ensuite plus rares ou plutôt moins tranchantes. Des tirs, pas forcément cadrés, pas forcément puissants pour assez peu d’occasions construites alors que les fautes se cumulent. Malgré tout, le jeu va d’un côté à l’autre. Carlos ne doute pas et continue ses sorties, il est encore suppléé par un défenseur. Côté UJS, Plá enchaîne les lourdes frappes lointaines mais est souvent contré. Une fois de plus, l’UJS trouve son salut sur une contre-attaque avec Goual pour conclure. Seul des tirs hors cadre et quelques contestations (une sixième faute toulousaine ? une faute sur Goual face au gardien ?) viendront ponctuer la fin du second acte. 3-3.

Les deux équipes partent dans une prolongation avec peu de marge pour les défenses : 5 fautes à l’UJS, 4 à Bruguières. L’UJS frappe en premier avec une combinaison sur corner mais Lorenzo ne cadre pas. Servi par Plá au deuxième poteau, Sanogo ne parvient pas à conclure. Le même Plá vient tacler pour contrer un tir… et stopper une contre-attaque de la main. Tir franc pour Bruguières mais Texeira trouve le poteau. Après un changement de côté, le jeu se fait toujours plus sommaire. Il faut attendre trois minutes pour la première occasion : espérant une faute sur lui, da Silva attrape le ballon à la main et offre un nouveau tir franc au BSC. Carlos se montre impérial face à Pène et maintient son équipe en vie. La seule occasion toulousaine de cette période vient d’une combinaison entre Sanogo, Hallak et Goual mais Caique protège son but. On repart très vite de l’autre côté avec une interception de Majid Saïd pour Pène qui échoue encore face au gardien. Dans la foulée, Hallak pousse trop son pressing sur Prasitharath et commet une nouvelle faute. Nouveau tir franc, nouvelle balle de match, à nouveau Texeira et toujours Carlos pour préserver la cage toulousaine. Sur l’ultime ballon, l’UJS réclame une sixième faute bruguièroise mais l’arbitre laisse filer et tout se jouera aux tirs-au-but. 3-3, score final.

Majid Saïd est le premier à se présenter. Il tire en haut à gauche mais Carlos repousse. Le gardien toulousain sera ensuite impuissant face à Texeira puis Romao mais Hallak, Sanogo et Plá trompent tous Caique, d’un tir similaire en bas à gauche. L’UJS Toulouse se qualifie donc pour les seizièmes de finale de la coupe nationale.

Les buts

10′04″ – 0-1. Le coup franc bruguiérois est repoussé une première fois par la défense. Oliveira tente sa chance et est lui aussi contré. En revanche Pène, excentré à droite trouve la faille sur une nouvelle frappe.

10′55″ – 1-1. Del Rio intercepte en milieu de terrain et entame le contre. Juste avant de subir une faute, il décale Lluís Visa sur sa droite qui pique le ballon devant le gardien.

17′50″ – 1-2. Sur un tir cadré mais anodin de Majid Saïd, Plá dévie le ballon et trompe son propre gardien.

21′22″ – 2-2. Sanogo intercepte un ballon, part en contre-attaque et sert Abdelhamid sur sa gauche. Le capitaine marque d’un tir croisé qui frappe le poteau avant de rentrer.

22′59″ – 3-2. Carlos sort de sa cage pour intercepter une passe bruguiéroise mais il remet dans l’axe. Teixeira n’a plus qu’à marquer dans le but vide.

33′23″ – 3-3. Sur une contre-attaque, Sanogo sert Goual, lui aussi sur sa gauche. Lui aussi croise son tir pour tromper Caique.

Feuille de match

UJS Toulouse – Bruguières : 3-3 a.p. (1-2 m.t., 3-3 t.r.)
Gymnase La Faourette
Arbitré par Victor Berg Audic et Christophe Paitreault.

UJS Toulouse
Cinq de départ : Carlos (g), Sanogo, Abdelhamid (c), Lluís Visa, Hallak.
Remplaçants : del Rio, Aït Merim, Plá, Lobato, Guilbon (g), Goual, da Silva.
Entraîneur : Towfik Badr Bassem.

Bruguières SC
Cinq de départ : Caique (g), de los Santos, Oliveira, Majid Saïd, Prasitharath (c).
Remplaçants : Romao, Pène, Mahouane, Rochinha, Texeira.
Entraîneur : Jean-Christophe Martinez.

Buts
UJS : Lluís Visa (11e), Abdelhamid (22e), Goual (34e) ;
BSC :Pène (11e), Majid Saïd (18e), Teixeira (23e).

Discipline
UJS : da Silva (25e), Plá (44e) ; 4+8 fautes ;
BSC :
Romao (26e), Prasitharath (32e), de los Santos (45e) ; 3+5 fautes.

Laisser un commentaire