Spacer’s-Sète : si près, si mal en point.

Dans un derby d’Occitanie disputé, les Spacer’s doivent se contenter d’un point.

Avec deux blocks coup sur coup, Sète prend très vite les devants mais les Spacer’s restent au contact. C’est le bloc toulousain qui se montrera décisif dans ce premier set, grand artisan de la remontée de 9-13 à 23-18. 25-21.

Ce premier set en poche, les jaunes n’enchaînent pas. Blocks, aces, défenses, Sète creuse un bel écart : 5-11. Les hommes de Sapinart n’abdiquent pas et reviennent : 14-18, 18-20, 21-22 puis 22-23 mais le lièvre est parti trop tard et Sète conclut le deuxième set dès la première opportunité. 22-25.

Après la pause, les Spacer’s semblent mieux entamer mais un block et une attaque out placent encore Sète en avance au premier temps mort technique. Une bien mauvaise habitude. Alors, encore une fois, les Spacer’s courent après le score et prennent même la mène sur une série de services de Burel. Les échanges ne durent pas. Les attaques sont propres. Les services changent continuellement de main. Mais avant la deuxième pause obligatoire, une bonne défense sétoise puis un rallye à l’avantage des Héraultais leur donnera un avantage décsif. Et ce malgré une éphémère égalisation toulousaine, le block de l’Arago reprenant la main immédiatement. Pour la deuxième fois de rang, Sète conclut le set dès la première occasion. 22-25.

D’abord équilibré quoique disputé, le premier set bascule en faveur des Toulousains sur une série de services de de Amo ; et Zago vient enfoncer le clou avec deux aces dans la foulée (12-7). Sète s’appuie sur une bonne défense pour revenir au contact, les échanges s’allongent mais Toulouse préserve toujours une avance minimale et refait le break lorsque de Amo retourne au service pour la deuxième couche. C’est d’ailleurs ce même de Amo qui, d’une attaque en finesse sur la deuxième touche obtiendra les premières balles de set. Une attaque out des Sétois envoyait tout le monde au tie-break. 25-19.

Le set décisif débute par un service faute (filet) des Sétois, leur pêché mignon dans le set précédent. Mais les cadeaux s’arrêtent là. Une défense solide puis un block, l’Arago marque son territoire. De l’autre côté du filet, les Spacer’s gâchent les opportunités dans l’œuf. Sur l’ensemble du tie-break, le manque de réaction empêchera de récupérer trois ballons tout à fait exploitables après une première défense ou un block. Trois ballons qui pèsent lourd quand le tie-break se perd à 13-15, encore une fois sur la première balle de match des visiteurs. Pourtant, avec trois attaques out, les visiteurs avaient laissé revenir nos Toulousains (10-9), mais ils ont su ressaisir les boulons au moment de conclure.

Les Spacer’s laissent filer un point, avec l’inutile statistique d’avoir gagné plus de points que l’adversaire. Était-ce la dernière chance de se maintenir sportivement ? Pas forcément, mais enchaîner après le succès à Nantes aurait pu créer une dynamique positive.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.