Le Stade s’impose en terre parisienne

Pour le deuxième « Classico » de la saison, le Stade Toulousain s’est imposé 37-33 face à des parisiens affamés. Grâce à sa victoire Toulouse monte provisoirement à la deuxième place.

Toulouse a tremblé

Avant le coup d’envoi, les deux équipes étaient dans des dynamiques totalement opposées. Charlie Faumuina, le pilier all-black, avait déclaré que le Stade Français n’était pas à sa place, on ne peut que lui donner raison ce soir. Si Toulouse ouvre le score et mène durant toute la partie grâce à quatre essais (Mjekevu, Kolbe x 2 et Medard), les stadistes sont tombés sur une très belle équipe parisienne. Porté en première période par un Djibril Camara en feu, le Stade français est revenu petit à petit dans la partie avant de rêver à une victoire.  Auteurs de quatre essais, les locaux ont donné du fil à retordre aux « rouge et noir » sans parvenir à inverser le fil de la rencontre. La pénalité de Jules Plisson dans les derniers instants sonnait comme un aveu de faiblesse, les locaux préférant viser le bonus défensif. Comme durant l’ensemble du match, les parisiens se sont heurtés à une grosse défense toulousaine comme en témoigne la fin de match tendue où Nayacelevu commet un en-avant. De leur côté, les haut-garonnais ont été efficaces et légèrement chanceux comme en témoigne les deux interceptions allant à l’essai.

 

Pluie d’essais à Jean-Bouin

On se souvenait du match aller où Toulouse s’était largement imposé 53-17 avec huit essais au compteur entre les deux équipes. Aujourd’hui encore, les deux équipes ont inscrit huit essais.  On s’y attendait, ce match a été très compliqué pour les haut-garonnais. Cela peut notamment s’expliquer par l’enjeu côté parisien mais aussi par le temps ensoleillé qui a favorisé le jeu. Malgré une pelouse délicate, les deux équipes n’ont rien lâché, n’hésitant pas à envoyer du jeu avec beaucoup d’envie et d’intensité. Grand artisan de la victoire toulousaine, Cheslin Kolbe s’est offert un doublé. Solide en défense et explosif en attaque, le sud-africain a réalisé un match complet. De son côté, Djibril Camara a porté son équipe durant le premier acte trouvant des brèches dans la défense « rouge et noir » tandis que Jimmy Yobo s’est offert un doublé.

 

Le classement

Au classement, Toulouse prend la deuxième place en attendant le match du Racing Métro. Concernant les parisiens, la tâche s’annonce compliquée pour le maintien. Pointant à la douzième place avant les matchs de ses concurrents directs, les hommes d’Olivier Azam et de Julien Dupuy peuvent nourrir de regrets.

 

 

La Feuille de match

À Paris (Stade Jean-Bouin), Toulouse bat Paris 37-33 (mi-temps 20-13)

Arbitre : M. Poite

Stade Français : 4 essais  de Yobo (23′, 36′) ; Burban (52′) et Daguin (70′) / 2 transformations de Plisson (53′ et 71′) / 3 pénalités de Plisson (16′, 41′ et 79′)

Toulouse : 4 essais de Mjekevu (9′) ; Kolbe (18′, 45′) et Médard (65′) / 4 transformations de Holmes (9′, 19′ et 46′) et de Doussain (66′) / 2 pénalités de Holmes (30′) et Doussain (76′) / 1 drop de Holmes (36′)

Les équipes :

XV SF : Camara – Yobo, Danty, Nayacalevu, O’Connor – Plisson (o), Coville (m) – Burban, Parisse, Alberts – Gabrillagues, Tuohy – Van Der Merwe, Bonfils, Alo Emile.

Remplaçants : Da Sivla, Zhvania, De Giovanni, Pyle, Daguin, Steyn, Macalou,,Herrera.

XV ST : Medard – Huget, Mjekevu, Fickou, Kolbe – Holmes(o), Bezy (m) – Elstadt, Galan, Cros – Maestri, R.Gray – Aldegheri, Ghiraldini, Baille.

Remplaçants : Marchand, Neti, Faasalele, Tekori, Madaule, Doussain, Ramos, Faumuina.

 

Les tops et les flops

Les tops

-Cheslin Kolbe

-la solidarité défensive

-l’efficacité

Les flops

-Gilian Galan

-les deux trous d’air sur Djibril Camara

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.