L’UJS bat Montpellier sur le fil

Engagé, ce derby important pour le maintien a basculé à moins de trois secondes de la fin.

À cinq journées de la fin, l’UJS compte plus d’une victoire sur le premier non-relégable. Le promu n’a plus cinquante options, il doit gagner. En face, le Montpellier MF joue encore le maintien mais sa valeur sportive est toute autre : sans sa pénalité de douze points il serait à la lutte pour les play-offs. Malgré tout, le match aller avait été équilibré, les Héraultais ne l’emportant que d’un but.

Après une toute première attaque des visiteurs sans danger, Toulouse prend le contrôle du ballon. D’abord bloquée au milieu de terrain, l’UJS investit peu à peu le camp adverse. Pourtant les premières occasions sont pour le MMF et notamment pour El Ouardi mais sa frappe sur la remise de Tayaa n’est pas assez appuyée pour déranger le portier espagnol. C’est un autre Ibérique, Alvaro del Rio qui allume la première mèche toulousaine, sur un ballon perdu qui lui revient alors qu’il est à 6 mètres face au but. Sa frape trouve le poteau. Le rythme augmente avec des occasions de part et d’autre. Sur un coup franc à 9 mètres, Ahssen décale pour Amine Aberkan. Sa frappe est sauvée sur sa ligne par un défenseur. Il s’en est fallu de peu pour que l’ouverture du score ne vienne de très loin. Du fond de la défense, Alex Pla semble dégager mais il a vu le portier adverse avancé et son tir touche le poteau, sur la face extérieure. Malgré une cinquième faute des visiteurs à 3 minutes 30 de la fin et encore quelques occasions, le score est encore nul à la pause.

Le deuxième acte débute par deux occasions pour les visiteurs mais c’est bien l’UJS qui score sur une belle occasion conclue par un Youness Ahssen opportuniste. Montpellier tente de revenir mais la défense toulousaine est solide et laisse peu de vraies occasions. Solide mais pénalisée. Une deuxième faute après trois minutes, les troisième et quatrième qui tombent dans la foulée et, fatalement, alors qu’il reste encore près de treize minutes, une cinquième faute qui ne laisse plus de place à l’erreur.

L’UJS commence à subir. D’abord sauvée par la maladresse adverse puis le poteau, c’est un bon retour d’Ibrahim Hallak après sa perte de balle qui préserve son avance. Les entraîneurs toulousains tentent de relancer l’équipe avec un temps mort mais une faute de Lorenzo, 90 secondes plus tard, permet l’égalisation héraultaise. Le MMF pousse encore : un nouveau poteau, une contrattaque mal négociée l’empêchent de prendre les devants. Deux nouvelles fautes ; les visiteurs sont également dos au mur en ce qui concerne la discipline. Les cinq dernières minutes sont animées, les deux équipes se montrent plus prudentes en défense et les attaques en profitent. Carlos et Frois sauvent tour à tour leurs équipes sur des frappes vers le deuxième poteau. L’UJS se montre plus dangereuse et pousse, pousse. La délivrance pour les joueurs, pour le club et les supporters vient à trois secondes de la fin par Ahssen, le meilleur buteur de l’équipe.

Ce succès, combiné à la victoire de Bruguières face à Béthune permet aux Toulousains de rattraper Béthune et revenir à un point de Bastia, non-relégable, mais ces deux équipes comptent un match de moins. Avec deux points de plus et un match de moins à jouer, Montpellier reste sous pression. Pas encore sauvé, le BSC est pour sa part en bonne voie.

Les buts

22′54″ – 1-0. Lancé par Ahssen, Ibrahim Hallak bute sur le gardien héraultais. Youness Ahssen a suivi et marque avant que Frois ne reprenne ses appuis.

31′23″ – 1-1. Lorenzo Lobato retient légèrement le joueur du MMF qui partait en contrattaque. C’est la sixième faute et Ouadi est désigné pour frapper le tir franc. Il le place au centre, au sol et Carlos le touche sans pouvoir le dévier.

39′57″ – 2-1. Ibrahim Hallak décale pour Youness Ahssen excentré à droite. Sa frappe trompe le gardien et finit dans le petit filet opposé.

Feuille de match

UJS Toulouse – Montpellier MF : 2-1 (0-0 m.t.)
Gymnase La Faourette
Arbitré par Julien Lang et Abdelhaï El-Khattari.

UJS Toulouse
Cinq de départ : Carlos (g), Ahssen (c), Lluís Visa, Aberkan, Goual.
Remplaçants : del Rio, Aït Merim, Lobato, Guilbon (g), Pla, I. Hallak, O. Hallak.
Entraîneur : Towfik Badr Bassem et Ali Benyahia.

Montpellier MF
Cinq de départ : Frois (g) (c), El Ouardi, Ouadi, Bomfim, Tayaa.
Remplaçants : Segmane (g), Aarab, Sadaoui, Ghoubir, Ben Salah.
Entraîneur : Manuel Moya.

Buts
UJS : Ahssen (23e, 40e) ;
MMF : Ouadi (32e).

Discipline
UJS : Lluís Visa (25e) ; 4+6 fautes ;
MMF :
Saadaoui (25e), Aarab (33e) ; 5+5 fautes.

Commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.