Le TMB remporte un quart électrique

C’était une rencontre très accrochée ce samedi soir au Petit Palais des Sports de Toulouse. Les deux équipes ont mené au score tour à tour à de nombreuses reprises en enchaînant de belles structures de jeu. Mais le TMB a su faire la différence en fin de match pour finalement s’imposer contre les Pétillantes de Reims 60 à 54.

Le match

Dès l’entre deux, on assiste à une réelle confrontation entre les deux équipes. Toutes les deux veulent à tout prix gagner ce match, une grande rivalité est donc présente sur le parquet. Le duel était bien là entre Mikaela Ruef et Natasa Popovic dans la raquette, que cela soit en défense ou en attaque. Un début de match qui a eu du mal à démarrer est s’est emballé d’un coup. La domination est surtout marquée au niveau des rebonds dans ces 10 premières minutes de jeu avec 17 rebonds pour Reims contre 8 pour Toulouse. Le manque d’adresse de la part du TMB laisse donc l’avantage aux Pétillantes (14-16).

Lors de ce début de 2e quart temps, le TMB reprend du dynamisme et commence à montrer son rythme face à l’adversaire. Mais l’équipe de Reims ne se laisse pas faire et montre sa présence avec notamment Popovic et Siga Camara qui inscrit un 3 points (18-21). Les Roses de Toulouse réagissent et imposent une forte défense avec Mikaela Ruef qui prend un rebond offensif permettant a la puncheuse Aline Dumont d’aller marquer un panier. Lucie Carlier, elle aussi, a l’envie de remporter ce match avec son agilité inscrit un panier à 3 points pour Toulouse. Mais Sarah Saint-Martin réagit et permet à Reims de garder encore l’avantage avec un point à la pause sur le score de 27 à 28.

Au retour des vestiaires, Toulouse semble avoir pris le bon élan, un panier d’Amélie Pochet puis rebond défensif de Sylvie Gruszcynski qui permet à Lucie Carlier d’inscrire un 3 points. Ces deux équipes se livrent un vrai duel, Toulouse se relâche en fin de 3e quart temps laissant une nouvelle fois l’avantage à Reims d’un point (40-41).

Dans ces 10 dernière minutes de jeu, cela va être un festival de fautes qui va se jouer. Les Rémoises, fatiguées, font des fautes et ce qui va donc permettre au TMB de prendre de précieux points. Les Pétillantes qui se mettent en défense de zone comme à leur habitude durant ce match, laissent place à une Mikaela Ruef qui a une forte intensité. Moins d’une minute avant la fin du match, elle pose un écran à une joueuse de Reims permettant donc à Lucie Carlier d’assurer son tir à 3 points (53-51). C’est donc sur un festival de fautes que va se terminer le match, qui à été très accroché et indécis jusqu’à son terme. Il y a eu de grandes oppositions tactiques entre les deux coachs, c’est donc une rencontre très intéressante et très disputée, qui à été intense et belle. Le TMB est victorieux à l’issue de ce match 60 à 54.

Côté statistiques, on eu une Mikaela Ruef en grande forme qui a mis 18 points contre 17 pour Laetitia Guapo côté Reims. 13 rebonds également pour Ruef contre 13 pour la grande Popovic. Et enfin 6 passes décisives pour la capitaine Sylvie Gruszynski contre 3 pour l’ex-joueuse du TMB, Clémentine Morateur.

Le plus dur reste à faire pour les Toulousaines en déplacement mardi à Reims pour le quart de finale retour de ces playoffs. En cas de défaite de la part des Toulousaines, elle joueront une nouvelle fois à domicile ce samedi au Petit Palais des Sports de Toulouse.

Réaction 

Comment avec ce match qui à été serré du début à la fin, vous appréhendez le match retour mardi ?

Xavier Noguera, coach du TMB :  « On savait que ce match allait être dur. Quand on gagne pas on trouve toujours des excuses, on a pas pu se préparer, on trouve toujours quelque chose qui va soulager notre douleur. Là on vécu 15 jours difficiles, la défaite d’Assetou Traoré, les filles qui n’ont pas pu s’entraîner, quelques joueuses avec des blessures, voilà on a eu un week-end de repos, on a manqué de rythme, et manqué d’adresse mais on a réussi à être solide défensivement pour palier ce manque de réussite aux tirs. Maintenant on va aller à Reims avec beaucoup de conviction et de détermination, on va en avoir besoin. »

Laisser un commentaire