3-1, l’UJS reste en vie !

Malgré un but encaissé dès la première minute, l’UJS s’impose face à Béthune. Un succès acquis dans les derniers instants, encore.

Relancée par sa victoire face à Montpellier, l’UJS doit gagner et gagner encore pour espérer se maintenir. Si Béthune compte autant de points, les Artésiens doivent jouer un match de plus et, sans que ce soit de simples formalités, aura des matchs plus abordables que l’UJS (Bastia, Échirolles).

Après une frayeur sur la première attaque, l’UJS craque dès la deuxième tentative. Les Toulousains retrouvent vite des couleurs avec un tir d’Ahssen sur la barre quelques instants plus tard mais ne parviennent pas à refaire leur retard avant la pause. Ils ont pourtant eu des occasions avec, en premier lieu, la défense béthunoise qui se met trop vite à la faute (5e faute après dix minutes). Ahssen obtient logiquement un tir franc mais Magnien repousse. L’UJS se retrouve à son tour sanctionnée d’un tir franc mais, là aussi, le gardien remporte le duel. Hormis ça ? Des tirs lointains, des attaques prometteuses mais avortées. La première mi-temps ne restera pas dans le mémoires.

À la reprise, les Toulousains mettent à contribution le gardien adverse mais la première grosse occasion est pour Bernardou qui ne profite pas d’un face à face avec Carlos. Une action de grande classe d’Ibrahim Hallak permet aux hôtes d’égaliser rapidement. Sans concrétiser, l’UJS domine la suite et ses jeunes talents se distinguent ; Omar Hallak et Lorenzo Lobato dos Santos sont les étincelles toulousaines avec notamment un grand pont du premier mais le gardien artésien est toujours vigilant. Magnien sort bien encore aux devants d’Abdelhamid lorsqu’il récupère un ballon au deuxième poteau.

Il reste quelques minutes à jouer et ce nul n’est clairement pas suffisant pour Toulouse mais l’UJS nous l’a montré, elle peut faire la différence dans les derniers instants. Pas besoin d’attendre deux secondes avant le buzzer cette fois. Ibrahim Hallak délivre ses deuxième et troisième passe décisive pour Goual qui donne l’avantage et Lluís Visa qui clôt le suspense.

Avec cette victoire, l’UJS sort provisoirement de la zone rouge mais Bastia, un point derrière, compte deux matchs en retard. Battu par Toulon, Bruguières n’est pas encore sauvé.

Les buts

00′53″ – 0-1. [10] récupère le ballon à dix mètres des buts toulousains sur le côté droit. Il passe à [15] qui, dans l’axe, trompe Carlos d’un tir au ras du poteau.

23′58″ – 1-1. Ibrahim Hallak slalome dans la défense de Béthune et décale pour Amine Goual près du poteau qui glisse le ballon dans le but.

37′06″ – 2-1. Youness Ahssen récupère un ballon haut et temporise légèrement pour laisser arriver du soutien. Il sert Ibrahim Hallak à droite qui remet au centre. Ahssen ne peut reprendre mais Amine Goual a suivi au deuxième poteau et marque.

39′10″ – 3-1. Youness Ahssen déborde sur le côté gauche et remet à Ibrahim Hallak au centre. Il trouve alors Lluís Visa sur la droite qui s’avance et feignant le centre, tire directement au but.

Feuille de match

UJS Toulouse – Béthune Futsal : 3-1 (0-1 m.t.)
Gymnase La Faourette
Arbitré par Cédric Pélissier et Karim Amejal.

UJS Toulouse
Cinq de départ : Carlos (g), Ahssen (c), Lluís Visa, Goual, I. Hallak.
Remplaçants : Abdelhamid, Lobato, Guilbon (g), Pla, da Silva, O. Hallak.
Entraîneurs : Towfik Badr Bassem et Ali Benyahia.

Béthune Futsal
Cinq de départ : Magnien (g), Bernardou (c), R. Bella, Mandinho, Izavan.
Remplaçants : Cannet (g), A. Bella, Nezlioui, Kasmi, Dahmani.
Entraîneur : Aldo Canneti.

Buts
UJS : Goual (24e, 38e), Lluís Visa (40e) ;
BF : Izavan (1re).

Discipline
UJS : Abdelhamid (23e) ; 6+3 fautes ;
BF :
Kasmi (10e), R. Bella (11e), Aarab (33e) ; 6+3 fautes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.