FENIX – Cinq adieux et une victoire

Au terme d’une rencontre sans rythme, le Fenix s’impose logiquement 37-35 et condamne son adversaire du soir à la relégation. Pour cette dernière de la saison à domicile, cinq joueurs faisaient leurs adieux.

C’est une équipe en grande difficulté qui se déplaçait à Toulouse à l’occasion de la 25e journée. Saran, avant dernier du championnat devait s’imposer deux fois lors des deux dernières journées pour espérer se maintenir tandis que les locaux ne jouaient plus rien. Rappelons qu’en début de championnat, le FENIX s’était incliné d’un but à Saran suite à une erreur d’arbitrage.

Le 7 toulousain : Idrissi ; Ilić, Ternel, Solé Sala ; Gilbert, Pettersson, Przybylski.

Le match

En début de rencontre, Saran et ses grands gabarits défendent en 0-6, mais les Toulousains exploitent bien leurs un contre un et prennent les commandes du match, bien aidés par leur gardien Idrissi auteur de 7 parades sur les 15 premiers tirs adverses. Le FENIX mène logiquement 12-9 après 20 minutes de jeu. Mais sans raison particulière si ce n’est le manque de jeu, les locaux baissent en intensité et deviennent brouillons, pire encore ils sont sanctionnés (4 suspensions à 1). Saran en quête de l’exploit fait mieux que s’accrocher, puisqu’il repasse devant certes avec de la réussite, 15-17 à la pause. Un score qui doit siffler dans la tête du coach Philippe Gardent qui transmettra son mécontentement à sa manière dans les vestiaires.

C’est pourquoi les locaux reviennent avec de meilleures intentions dans la partie. Et forcément la réussite les accompagne. Ferran Solé Sala retrouve son meilleur niveau, 13/13 (6/6 jet de 7 mètres) après 50 minutes.

La défense avancée de Tribillon gêne les visiteurs qui à 10 minutes de la fin (32-28) ne semblent pas armés pour revenir dans la partie. Pourtant, avec enfin du cœur et de l’agressivité défensive, ils récupèrent des ballons et marquent en contre-attaque, 36-35 à 1 minute du terme. Au terme d’une longue et intelligente conservation de balle, Pierrick Chelle conclut la revanche toulousaine.

Les stats

Fenix: Sole Sala 13/14, Ternel 7/8, Ilic 5/6; Idrissi (13/45).

Saran: Lamazaa-Parry 7/9, Eymann 4/5, Guillaume 5/5; Poirier 3/19.

Réactions

Après le match, Kisum, Morency, Perišić, et surtout Pettersson, et Ternel faisaient leurs adieux à cette salle. Touché, ce dernier avait du mal à quitter le terrain. Après avoir cherché ses mots pendant plusieurs secondes il conclura son passage dans la ville rose par un émouvant « ce soir, c’est dur ».

Philippe Gardent avec plus de distance est revenu sur cette dernière rencontre à domicile. « C’est un, si ce n’est le match le plus pourri de l’année. Je défends toujours ce groupe en pointant un état d’esprit qui n’a rien à voir avec ce que l’on propose en première période. On s’impose et c’était important pour respecter l’équité du championnat. Aujourd’hui on peut encore finir à la  7e place synonyme de première moitié de tableau. c’est important pour nous et ça serait beau au vu des galères qu’on a connu cette saison. »

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.