CDM 2018 – France-Danemark, la belle finale du Groupe C

Les amoureux invétérés de l’Équipe de France se rappellent forcement du Danemark. En 2002, les Bleus ont été éliminés par les Danois au terme d’une Coupe du Monde honteuse, 4 ans seulement après le sacre de 1998. 20 ans plus tard, la France peut prendre sa revanche en phase de poules.

Alors que l’Équipe de France a tiré un trait sur sa CDM 2002 depuis de longues années maintenant, les fantômes d’une élimination des les phases de poules ont refait surface lorsque le tirage au sort a attribué le Danemark aux Bleus pour la CDM 2018. Cependant, les hommes de Didier Deschamps se sont rassurés, du moins sur le plan comptable, en battant l’Australie lors de son entrée dans la compétition, samedi dernier (2-1). Les Danois, dans le même temps, sont venus à bout de l’équipe « poil à gratter » de ce groupe, le Pérou (1-0). Alors que les Bleus affrontent les Péruviens jeudi, le match pour la première place devrait alors s’orchestrer entre les deux nations européennes, le 26 Juin prochain. Une belle finale de groupe pour les deux favoris de la Poule C selon les bookmakers.

Pour le Danemark, cette Coupe du Monde représente le retour au premier plan des Rouges et Blanc. En effet, les Danois ont raté la dernière édition, au Brésil, et étaient aussi absents de l’Euro 2016 en France. Leur Coupe du Monde 2010 a aussi été un vrai fiasco puisque la sélection n’a pas passé les phases de poules. Les Danois sont d’ailleurs sur une excellente série, puisqu’ils n’ont plus perdu depuis octobre 2016, lors d’une double défaite contre la Pologne, et le Monténégro au début des qualifications. Depuis, les ils restent sur treize matchs sans défaite, y compris en barrage, où le Danemark a battu l’Irlande 1-5 à Dublin.

Cette compétition internationale sera la première pour de nombreux grands joueurs danois. Christian Eriksen, 26 ans, endossera le rôle de leader de cette sélection, lui qui était encore très jeune lors de la dernière apparition du Danemark à l’Euro 2012. Cette fois, le milieu offensif de Tottenham est un joueur confirmé et il est devenu le leader de la sélection. Cette saison, le Spur a impressionné l’Europe et la Premier League du haut de ses 14 buts et 13 passes décisives en 47 matchs, toutes compétitions confondues.  Des prestations qui lui ont ouverts, ces derniers jours, les portes du Barça à en croire la presse catalane.

La France aura aussi un oeil sur Youssuf Poulsen, buteur face au Pérou le week-end dernier. L’attaquant de Leipzig, au profil atypique (1m93 mais plutôt rapide), a réussi une année convenable sur le plan individuel, malgré ses 9 passes en 41 rencontres toutes compétitions confondues. S’il n’a inscrit que 5 buts avant le Mondial, il a prouvé, face aux Péruviens, qu’il n’avait pas perdu son sens du but. Sa vitesse de projection et sa grande taille pourraient d’ailleurs peser lourd face à la charnière centrale des Bleus (Umtiti-Varane), encore un peu tendre dans les matchs couperets. Quoi qu’il en soit, ce Danemark-France promet d’être très intéressant !

Laisser un commentaire