« Avec Jimmy, on en parlait la saison dernière de s’affronter en 8e de finale, c’était peu probable, aujourd’hui, on y est ! »

crédit photo instagram : @yaya_shot

Deuxième du groupe E, juste derrière le Brésil, la Suisse de François Moubandje a décroché son ticket pour les huitième de finale de la Coupe du Monde. Le toulousain s’est confié sur cet exploit et les échéances à venir.

Crédit photo instagram : @yaya_shot

Est-ce un soulagement pour la Suisse d’avoir atteint les huitièmes ?

« C’est super cool d’être passer en huitième. Ce n’était pas facile avec ce groupe et notamment de débuter par le Brésil ! »

Justement après le match nul face au Brésil, vous vous êtes dit que tout était possible ?

« On s’était déjà préparé bien avant de jouer contre le Brésil, on savait qu’on devait être plus uni encore, que ça allait être dur, mais qu’on avait notre chance également. Après ce match, on était content de ce résultat et on a directement pensé au prochain, face à la Serbie, qui allait être déterminant pour nous. »

Est-ce que tu t’attendais à sortir des phases de groupe ?

« On savait qu’on avait toutes nos chances de passer en huitième, mais on savait que ça allait être difficile quand même ! »

Et aujourd’hui, selon toi, tout est possible ?

« Oui, tout est possible, tout peut se jouer sur un seul match ! »

Que vous a dit le coach après cette qualification ?

« Il a félicité le groupe pour cette première phase et il nous a dit qu’il fallait voir encore plus loin et rester soudés. »

Comment vis-tu ta position de remplaçant toi qui est titulaire en club ? N’est-ce pas frustrant ?

« Ce n’est pas facile. J’aimerais faire plus, apporter à mon équipe. C’est normal, c’est mon esprit de compétiteur qui parle. Par contre je suis très content de ces victoires, on a un très bon groupe, chacun essaie de donner le meilleur de lui même. »

Votre prochain adversaire c’est la Suède, que tu connais bien, avec Ola Toivonen et Jimmy Durmaz, qu’est ce que tu penses de cette équipe ?

« La Suède est une équipe très solide, difficile à bouger.Ils sont unis pour les taches défensives, d’où leur solidité. Ca me fait plaisir de pouvoir les affronter (Jimmy et Ola) ce sont de très bon joueurs, je pense que ça va être du 50/50. Ce qui est marrant c’est qu’avec Jimmy on en parlait la saison dernière d’une possibilité de s’affronter en huitième de finale, mais c’était peu probable, aujourd’hui, on y est ! »

On a vu beaucoup de belles équipes, des surprises aussi, qu’elle est ta favorite ?

« J’aime bien la Croatie et la Belgique aussi. »

Que peut-on te souhaiter pour la fin de cette compétition ? Enter en jeu ou aller le plus loin possible ?

« J’aimerais qu’on aille le plus loin possible, ce serait bien pour l’équipe, le staff et surtout le peuple suisse, qu’on aimerait rendre fier de nous. Maintenant, certes, comme tout joueur j’aimerais être sur le terrain. Donc souhaitez-moi les deux ce serait top. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.