Un nul et des regrets

Après une préparation plus que mitigée — une victoire à Pau et deux défaites face à Colomiers et Perpignan — le Stade Toulousain a obtenu le match nul 16-16 à Lyon dans un stade de Gerland bien garni. Les deux équipes peuvent nourrir des regrets.

Un premier acte brouillon

On le sait, les débuts de saisons sont toujours compliqués et peu révélateurs de l’ensemble de la saison qui va suivre. Ce match en atteste. Il faut attendre la dixième minute pour que le panneau des scores affiche ses premiers points. L’ancien Toulousain Jean-Marc Doussain ouvre le score sur pénalité et permet aux locaux de mener 3-0. Les premiers points de la saison côté haut-garonnais sont inscrits peu avant la demi-heure de jeu par l’intermédiaire de Thomas Ramos qui inscrit deux pénalités (23’ et 28’). Si l’on pense que Toulouse s’est réveillé, cette impression est de courte durée, Lyon repart à l’attaque et inscrit le premier essai du match tout en puissance. Le deuxième ligne sud-africain Oosthuizen (34’) concrétise une longue minute de pilonnage de la défense toulousaine. Jean-Marc Doussain transforme et Lyon repasse devant juste avant la pause et mène 10-6. Toulouse a du mal à mettre son rugby en place à cause de multiples maladresses et imprécisions. Sur la sirène, Pierre Fouyssac écope d’un carton jaune en raison d’un placage sans ballon. Le LOU mène 10-6 à la pause mais rien n’est fait.

 

Un chassé croisé en deuxième période

Au retour des vestiaires, le Stade redémarre en trombe. Les Stadistes monopolisent le ballon sans vraiment concrétiser. Ce regain de forme sera de courte durée, stoppé par un gros placage sur Yoann Huget et une récupération lyonnaise. Il avait été l’an dernier une des satisfactions et une des attractions du Top 14, ce soir encore Cheslin Kolbe a fait parler son talent et sa vitesse. Le Sud-Africain enclenche la marche avant sur cinquante mètres avant de servir Tekori qui donne à Yoann Huget. L’ailier file derrière la ligne pour inscrire le premier essai toulousain de la saison (49’). Après la transformation de Thomas Ramos, les « Rouge et Noir » qui jouaient en blanc ce soir, reprennent l’avantage 13-10. S’en suit une série de duel au pied entre Jean-Marc Doussain et Thomas Ramos. L’ancien Toulousain, très en réussite ce soir, égalise sur pénalité puis permet à son équipe de repasser devant (53’ et 70’). Les deux équipes tentent sans vraiment concrétiser. Le LOU va voir son arrière Delon Armitage sortir sur civière après une grave blessure au genou. Le Matmut Stadium Gerland va retenir son souffle durant les dix dernières minutes. Thomas Ramos, qui a raté trois coups de pieds dans la soirée, claque un drop et remet Toulouse à égalité (73’). Les locaux auront la dernière munition pour arracher la victoire après une faute toulousaine. La pénaltouche est trouvée dans les cinq mètres mais le lancer lyonnais n’est pas droit ; Alexandre Ruiz met un terme à la rencontre.

 

La Feuille de match

À Lyon (Matmut Stadium), Lyon et Toulouse font match nul 16-16 (mi-temps 10- 6)

Arbitre : M. Ruiz

Lyon : 1 essai de Oosthuizen (34’) / 1 transformation de Doussain (34’) / 3 pénalités de Doussain (10’, 53’, 70’)

Toulouse : 1 essai de Huget (49’) / 1 transformation de Ramos (49’) / 2 pénalités de Ramos (23’, 28’) / 1 drop de Ramos (73’).

Les équipes :

XV LOU : Armitage – Arnold, Wulf, Ngatai, Nakaitaci – Doussain (o), Couilloud (m) – Gill, Goujon, Puricelli – Van der Merwe, Oosthuizen – Gomez Kodela, Maurouard, Chaume.

Remplaçants : Menini, Pelissié, Buttin, Lacombe, Ric, Regard, Roodt, Sobela.

XV ST : Ramos – Huget, Fouyssac, Ntamack, Kolbe – Holmes (o), Bezy (m) – Cros, Kaino, Elstadt – Faasalele, Verhaeghe – Faumuina, Marchand, Pointud.

Remplaçants : Ghiraldini, Neti, Tekori, Tolofua, Pages, Mermoz, Guitoune, Aldegheri.

Cartons jaune : Fouyssac et Van der Merwe (40’)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.