Le Podium fait sa rentrée

Présent sur Twitter il y a quelques saisons, le #PodiumTS débarque sur notre site. Voici les premiers primés de l’édition 2018-2019.

Toulouse FC, champion du mental

Un match à l’extérieur, face à une équipe en manque criant de point, le supporter toulousain connaît l’histoire. Le TFC va déjouer et s’incliner, comme d’habitude. L’entame de match défait rapidement le scénario avec un but précoce de Gradel puis un break signé Sangaré. Oui mais les scénaristes du Téfécé ont tout prévu, un carton rouge, un peu sévère, un peu stupide, relance le club local. Le TFC va se recroqueviller, subir. Concéder un premier but, juste avant la pause, « au pire moment possible ». Oh oui, ce scénario on le connaît.

Mais ce TFC qui résiste après avoir produit du beau jeu, résiste et tient cette victoire, on ne le connaissait plus. Alors non, gagner 1-2 à Guingamp n’est pas un exploit. Alors non, on ne va pas s’emballer sur la troisième place qu’occupe le TFC depuis samedi et pour encore neuf jours. Mais oui, on va placer ce Téfécé-là tout en haut de notre podium.

Le Toulouse Olympique croit en son rêve

À Leeds, le TO avait résisté mais perdu avec les honneurs face à des Rhinos qui voulaient défendre leur place en Super League. Samedi soir, ce sont les Vikings de Widnes qui ont essayé de résister face à la furie olympienne, mais rien à faire pour l’équipe de Super League, c’est bien le TO qui l’emporte.

Le match reste cependant longtemps accroché ; Inu répond à l’essai de Kheirallah, l’arrière toulousain double ensuite la mise après un essai de Hansen, et, si Centrone marque avant la pause un des essais longue distance qui font sa marque de fabrique, Haruki réplique dès la reprise. 18-16, 43e. Le score stagne alors, avant qu’une chandelle de Robin n’éblouisse les défenseurs anglais — à moins que ce soit le soleil couchant. Qu’importe la raison, Ford est là pour conquérir le ballon et relancer le TO. Centrone puis Robin corsent l’addition et, après un sursaut d’orgueil du champion du monde (1989), Barthau marque le septième essai toulousain, tous agrémentés d’une transformation signée Kheirallah.

Avec deux victoires en deux matchs à domicile, le TO pointe à la quatrième place des Qualifiers, ce qui lui vaudrait de recevoir le Million Pound Game, match décisif pour le dernier ticket vers l’élite. Il faut cependant noter que les hommes de Sylvain Houlès se déplaceront 3 fois pour un seul match restant à domicile, et qu’ils ont déjà affronté les deux derniers du classement. Cette victoire face à un club de l’élite leur permet cependant d’y croire, il faudra probablement gagner à Londres pour entretenir cette flamme olympienne.

Blagnac 2, Rodez 0

Gagner à Rodez n’est pas chose aisée et les Blagnacais en savent quelque chose. Malgré leurs performances, les Caouecs ne gagnent pas à Paul-Lignon ces dernières saisons. Dimanche, ils ne mènent pas non plus ; ils recollent au score, restent proche, en embuscade à quelques longueurs du SRA. 3-3 puis 10-8. Quelques pénalités de Baldy-Martin permettent bien aux hôtes de s’éloigner mais l’essai d’Ilisescu remet tout le monde à égalité à la pause (16-16).

Dans le deuxième acte, Rodez prend encore les devants par Bester. Pratmarty égalise bien vite mais Mazet maintient les Aveyronnais en tête. Zipf égalise à son tour (30-30, 56e). Entre deux équipes solides, la différence se fait sur la discipline. Rodez reçoit deux cartons jaunes successivement. Blagnac passe deux pénalités. 30-36, l’affaire est entendue, le Blagnac Rugby lance parfaitement sa saison avec un excellent résultat en déplacement. Et comme le Blagnac FC l’a emporté la veille face à la réserve du RAF, ça fait 2-0 pour les Caouecs !

Mais aussi…

Le rugby nous a apporté deux autres succès notables ce week-end. Le Stade Toulousain poursuit avec efficacité sa tournée entre Rhône et Alpes : après le nul à Lyon, les Stadistes ont battu au forceps les promus grenoblois. Pour la reprise de la Fédérale 1, l’Avenir Castanéen a également brillé, s’imposant 13-16 sur la pelouse de Fleurance, promu cette saison.

Enfin, les encouragements du week-end vont à Colomiers Rugby qui a touché du doigt l’exploit face à Oyonnax mais a dû s’incliner sur l’ultime attaque.

► Retrouvez tous les résultats toulousains sur notre page spéciale et désignez votre champion du week-end sur le sondage ci-dessous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.