Une première défaite encourageante

Au terme d’un match serré, le Fenix Toulouse Handball s’incline 28-30 et peut nourrir des regrets.

Pour cette première journée de Lidl Starligue, le Fenix 7e du dernier exercice recevait le 9e Chambéry. Les Savoyards présentaient une équipe sans star, mais réputée comme difficile à jouer avec des ressources à tous les postes. Coté toulousain c’était l’occasion de présenter ses trois recrues au grand public. Trois éléments majeurs du nouvel effectif qui se sont rapidement mis en lumière.

Le match

D’entrée de jeu, les deux stratégies sont claires. Pour les locaux, il s’agit de travailler longuement la défense adverse avant de mettre en orbite l’artilleur suédois Markus Olsson. La recrue sera le premier buteur toulousain de la saison. En face, on défend, haut et agressif et on anticipe les contre-attaque le plus possible. Tout de suite le scénario du match couperet s’installe. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Alors qu’ils font la course en retrait (20 min, 9-10) l’entraineur Philippe Gardent décide d’évoluer sans gardien, avec ses deux pivots colossaux que sont Jakobsen et Bonilauri. Dans un premier temps inefficace, les Toulousains vont ensuite trouver le chemin des filets pour recoller à 13-14 à la pause.

Au retour des vestiaires, les locaux sont approximatif. Les visiteurs en profitent pour faire un premier break (13-16). L’expérience savoyarde se met en place. Paturel, Costoya, Mindegia, et Melic ralentissent le jeu, discutent, agacent et chacun leur tour se montrent très efficaces. Le meilleur ingrédient pour revenir dans la partie se nomme Idrissi. Le portier toulousain stoppe deux jets de 7 mètres, multiplie les « pastis » et distribue des relances parfaites. Notamment une distillée entre son ailier Chelle et le portier adverse, le gaucher n’a plus qu’à marquer dans le but vide. 42e, le Fenix égalise (21-21). 51e, le Fenix mène pour la première fois en deuxième période (27-26). Le Palais des Sports s’emballe. Mais les visiteurs ne lâchent rien. Et, comme l’an passé, l’expérimenté Yann Genty aura raison du Fenix. Deux parades en contre-attaque sur Tribillion, et une à l’aile sur Chelle tairont les tribunes. Chambéry s’impose 28-30 dans le money-time.

Les réactions

Philippe Gardent (entraîneur) : Je suis presque content de ce match. Car en septembre on est capable d’accrocher Chambéry avec une grosse marge de progression. Ce qui embêtant c’est qu’on doit gagner ce match, on a les occasions pour. On n’a pas été inspiré en attaque en revanche je suis satisfait de la défense. En particulier du match d’Arnau García.

Nemanja Ilic (capitaine) : Aujourd’hui, on fait un faux départ. On a une petite phase de manque de concentration et de rigueur. On perd 2 points aujourd’hui et j’ai peur qu’on les regrette en fin de saison comme l’an passé. Mais si on va les récupérer chez eux ce sera bien.

Stats

Fenix : Olsson (6 buts), Jakobsen ( 5buts), Bonnefoi (6 arrêts, 33%)

Chambéry : Tritta (7 buts), Marescot (5 buts), Genty (14 arrêts, 13%)

Crédits photos : Clément Gruin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.