« Un match de rugby c’est 80 min, pas 60 »

Le Stade Toulousain l’emporte 33 à 26 face à La Rochelle. Après une première mi-temps quasi parfaite, la défense rouge et noir signe une fin de deuxième période décevante.

La première période était celle des grands jours. Les lignes toulousaines étaient inébranlables, les passes précises et les essais amenés par un véritable travail collectif (23′ – 29′ – 39′). Les Rochelais, bien que solides dans leurs mêlées mais aussi en touche, peinent à verrouiller leur défense. Malgré les deux pénalités manquées par Thomas Ramos, à la quarantième minute le score est implacable : 19 à 0. Les 20 premières minutes de la seconde période laissaient présager une victoire toulousaine écrasante. À la 43′ Alban Placine, servis par un Mermoz slalomant entre les lignes rochelaises, signe le quatrième essais de la rencontre. Les derniers points toulousains seront marqués par Thomas Ramos (55′). Piqués au vif, les hommes de La Rochelle ne sont pas en reste et profitent du relâchement général montré par les rouge et noir. C’est bien quatre essais que le Stade Rochelais marque dans les seules vingt dernières minutes de la rencontre (48′ – 59′ – 76′ – 77′). L’effectif stadiste est désabusé, Thomas Ramos met un terme au match en bottant en touche. Comme s’il voulait limiter les frais.
À chaud, le troisième ligne toulousain, François Cros répond à nos questions :

Vous avez réalisé une première mi-temps quasi parfaite, la seconde était quant à elle décevante. Que faut-il en retenir ?

« On a réalisé une performance de haut niveau sur 60 minutes, malheureusement on s’est écroulé dans les 20 dernières. Il faut retenir le positif mais, aussi ce qui n’a pas marché pour corriger nos erreurs et essayer de tenir sur la durée pendant les prochains matchs.Par contre, un match de rugby c’est pas 60 minutes, c’est 80. »

Pour quelles raisons avez-vous flanché sur ces 20 dernières minutes justement ? C’est le mental qui a craqué ?

« C’est certainement dû au mental, je pense que c’est un tout. Les Rochelais ont envoyé aussi sur la fin du match. On a pas su gérer la possession, on leur a carrément laissé le ballon. C’est une équipe qui attaque très bien et ça a été très compliqué pour nous car on n’a plus réussi à toucher un ballon. C’est ce qui a failli nous coûter cher à la fin du match. »

Que vous a-t-il manqué ?

 » Il faut encore qu’on travaille pour tenir un match entier. C’est vrai que c’est un problème qui est récurrent chez nous, l’an dernier nous avions un peu les mêmes scénarios. C’est à nous de nous renforcer physiquement, mais aussi sur le collectif pour réussir à terminer des rencontres correctement avec des remplaçants qui entrent sur le terrain en apportant de la fraîcheur. »

Compositions :

  • XV toulousain :
    L. Pointud ; J. Marchand (cap) ; C. Faumuina ; F. Verhaeghe ; R. Elstadt ; F. Cros ; J. Kaino ; S. Bézy ; Z. Holmes ; S. Guitoune ; R. Ntamack ; M . Mermoz ; Y. Huget ; T. Ramos.
    Remplaçants : L. Ghiraldini ; R. Neti ; P. Faa’salele ; A. Placines ; P. Pages ; P. Ahki ; A. Bonneval ; D. Aldegheri. 
  • XV rochellais : D. Priso ; P. Bourgarit ; U. Atonio ; R. Sazy ; J. Qovu ; K. Gourdon ; L. Timani ; V. Vito (cap) ; A. Bales ; I. West ; M. Andreu ; P. Aguillon ; B. Plessis ; A. Retiere ; J. Sinzelle.
    Remplaçants : H. Forbes ; M. Corbel ; Z. Kieft ; T. Kerr-Barlow ; J. Favre ; E. Roudil ; A. Joly.

 

Commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.