Quels débuts pour l’UJS !

Pour la reprise du championnat, l’UJS a battu 7-2 le Paris ACASA, 5e de la dernière édition.

Sur la lancée de sa fin de saison, l’UJS a livré une prestation très aboutie face à Paris ACASA. Les deux équipes se créent des occasions mais les locaux se distinguent par leur combativité de tous les instants. Le nouveau duo d’entraîneurs semble avoir trouvé la formule pour motiver un groupe renforcé par quelques recrues de qualité.

Youness Ahssen est le premier à se mettre en évidence mais bute deux fois sur Aboudou, de loin d’abord puis après un une-deux avec Amine Goual. Carlos doit ensuite s’interposer face à Perez. La suite est hachée par les fautes des deux côtés et Paris se retrouve rapidement à cinq fautes. Cette indiscipline permettra à Ahssen d’ouvrir le score, peu après un nouveau face à face perdu contre le gardien parisien. Les entraîneurs de l’UJS semblent ensuite demander à leurs joueurs de garder plus le ballon. ACASA manque de profiter de cette consigne : les visiteurs récupèrent la balle au cœur de la défense des noirs mais celle-ci ne lâche rien et repousse le danger, permettant même une contre-attaque intéressante. Quelques minutes plus tard, Christopher Romao n’hésite pas à prendre à nouveau le temps pour trouver une bonne sortie de pressing. Lorsque la faille est trouvée, il retrouve le ballon pour battre le gardien en un contre un. 2-0, le break est fait, même s’il faut encore un arrêt de Carlos pour arriver à la pause sur ce score.

Paris se crée les deux premières occasions du second acte mais manque de présence devant le but pour conclure. D’abord sur un tir difficilement repoussé par le gardien toulousain mais que personne ne peut reprendre puis sur une contre-attaque où la passe devant le but vide est trop profonde. C’est sur une autre contre-attaque que Damsoko marque le troisième but des locaux, le deuxième inscrit par une recrue. Paris ne lâche pas mais Carlos est vigilent dans sa cage tandis que l’UJS punit sur des attaques rapides. Romao pour Ahssen, 4-0 sur une action rapide et parfaitement exécutée. Amine Goual espérait marquer après son interception, il le fera quelques instants et un carton jaune plus tard, après une faute subie et un coup franc qui finira par rentrer à force d’abnégation. Cette envie, cette agressivité — parfois pénalisée par des fautes inutiles — est la marque de l’UJS pendant toute la rencontre. Tous les duels gagnés d’un petit rien, les replis défensifs, la présence dans les deux surfaces ont permis aux Toulousains de sortir vainqueurs de ce match. L’envie de jouer aussi, qu’elle se manifeste par la patience et la confiance de Romao sur le deuxième but ou sur la malice d’Amine Aberkan qui profite d’un corner joué vite pour marquer le sixième but. 6-0, le score est lourd pour ACASA qui veut sauver l’honneur. Après un ballon qui passe devant le but sans personne pour le pousser au fond puis un tir non cadré, Lawson ouvre le compteur des visiteurs. Aboudou a alors laissé sa place à Diatta, véritable gardien mais qui n’hésite pas à monter soutenir ses coéquipiers en phase offensive. Il est d’ailleurs à l’origine de la récupération du ballon qui mène au deuxième but visiteur. Le troisième but est proche lorsque le ballon frappe la transversale avant de sortir. Le match est certes plié mais Nuñez et Martinez refusent que leur équipe laisse filer la fin de match et demandent un temps mort. Sur la dernière action, Carlos remporte deux fois son duel face à Diatta et marque son premier but avec l’UJS.

Premier match, première grosse performance mais aussi première place pour l’UJS qui se retrouve en tête du classement en attendant le dernier match de la journée.

Les buts

12′11″ – 1-0. Après un bon pressing haut de l’UJS, Amine Goual récupère le ballon et provoque une faute de De Almeida. Youness Ahssen transforme en bas à droite.

17′51″ – 2-0. Malgré la pression, Christopher Romao conserve le ballon en défense pour sortir proprement. Il trouve finalement un partenaire qui lui remet en profondeur et se présente seul face au gardien, temporise et élimine le portier pour marquer.

23′24″ – 3-0. Karamba Dansoko est lancé en profondeur. Un peu bousculé par le défenseur qu’il le poursuit, il parvient à piquer le ballon avant de percuter le gardien.

28′09″ – 4-0. À peine le ballon récupéré, Christopher Romao cherche Youness Ahssen en profondeur. Il pique à son tour le ballon devant la sortie d’Aboudou.

31′27″ – 5-0. Amine Goual intercepte et part au but mais il est taclé par derrière à 9 mètres du but. Ahssen tire le coup franc qui est repoussé. De loin, Sedira tente sa chance mais Aboudou repousse encore sur Goual qui peut alors marquer dans le but déserté.

33′29″ – 6-0. Outman Abdelhamid échoue face au gardien. Le corner est joué vite et Amine Aberkan prend tout le monde de surprise.

35′33″ – 6-1. Lawson, à droite à l’entrée de la zone, trompe Carlos d’une frappe croisée.

38′06″ – 6-2. Après une rude bataille pour le ballon, Paes en hérite. Il marque d’une position similaire à son partenaire.

39′51″ – 7-2. Carlos arrête le tir de Diatta, le gardien adverse, et tente un lob longue distance qui passe sous la barre malgré le repli de son homologue parisien.

Feuille de match

UJS Toulouse – Paris ACASA Futsal : 7-2 (2-0 m.t.)
Gymnase La Faourette
Arbitré par Aurélien Uzan et Joël Fernandes.

UJS Toulouse
Cinq de départ : Carlos (g), Ahssen (c), Sedira, Goual, Dansoko.
Remplaçants : Romao, Abdelhamid, Aberkan, Hamcherif, Lluís Visa, Correia, Adham (g).
Entraîneurs : Hector Nuñez et Pablo Martinez.

Paris ACASA
Cinq de départ : Aboudou (g, c), Lusakivana, De Almeida, Perez, Paes.
Remplaçants : Diatta (g), Dioumanera, Sissoko, Lawson, Soumaré, Bellahsene, Diarra.
Entraîneur : Ricardo De Souza.

Buts
UJS : Ahssen (13e t.f., 29e), Romao (18e), Dansoko (24e), Goual (31e), Aberkan (34e), Carlos (40e) ;
ACASA : Lawson (36e), Paes (39e).

Discipline
UJS : Aberkan (10e) ; 5+3 fautes ;
ACASA :
Da Almeida (11e), Sissoko (29e), Bellahsene (30e) ; 6+2 fautes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.