Cesson-FENIX : Toujours pas de victoire

Hier soir, le Fenix a concédé le match nul 29-29 à Cesson, alors qu’il avait le match en main.

Après avoir perdu leurs deux premiers matchs à domicile respectivement contre Chambéry et Montpellier, le Fenix Toulouse Handball se déplaçait pour la première fois de la saison à Cesson-Rennes. Une équipe sur le papier abordable puisqu’elle joue le maintien. Avant cette journée, les Bretons avaient essuyé un premier revers à domicile contre le promu Tremblay, avant de s’incliner logiquement à Nîmes.

En début de match, ce sont logiquement les visiteurs qui prennent les commandes. Grâce à une bonne défense, ils mènent rapidement 0-4. Il faut attendre la 6e minute pour que les locaux débloquent leur compteur. Les deux équipes se neutralisent mais suite à la première exclusion temporaire du match (Maxime Gilbert), Cesson revient dans la partie et égalise (9-9 à la 18e). Les Toulousains sont productifs en attaque, ils trouvent 4 fois leur pivot Henrik Jakobsen qui ne se prive pas pour marquer, mais les erreurs défensives maintiennent les locaux à hauteur. Une supériorité numérique obtenue juste avant la mi-temps permettra à Toulouse de rentrer à la pause en tête (14-16).

En seconde période, les pivots Jakobsen et Bonilauri sont muselés. C’est grâce aux artilleurs de la base arrière (Olsson, Gilbert et Przybylski) mais aussi à l’excellente seconde période du jeune Tribillon que Toulouse se crée un matelas de sécurité d’au moins 4 buts. À 11 minutes du terme, le Fenix mène 21-26 et semble s’acheminer vers la première victoire de sa saison. Mais c’était sans compter sur l’espoir Allan Villeminot (21 ans) et sur l’imposant Jean-Jacques Acquevillo (1,95m , 100 kg). Les deux recrues vont inscrire 6 buts dans les dix dernières minutes pour égaliser à 29-29. Le portier Yassine Idrissi devra même s’employer pour éviter la défaite des siens au buzzer.

Toulouse décroche son premier point de la saison mais il ne faut pas se voiler, la face cette défaite est alarmante. D’une part car le Fenix était favori, d’autre part car les hommes de Philippe Gardent tenaient cette victoire. Candidat déclaré à la course à l’Europe, Toulouse à déjà perdu trois précieux points.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.