Le TBHC vainqueur par KO

Les Toulousains ne se sont pas trompés en se rendant à la patinoire de Blagnac pour le premier match du TBHC contre Morzine-Avoriaz. Un choc dès la première journée qui a tenu toutes ses promesses.

Dès le début du match, les Pingouins de Morzine ont montré qu’ils n’étaient pas à Blagnac pour visiter Aeroscopia. Tout de suite dans leur match à l’inverse des toulousains, ils ont imposé leur rythme, avec un pressing très haut et un jeu basé sur l’offensive. Ils ont mis à contribution le gardien toulousain, Kubis Filip, une bonne dizaine de fois en l’espace d’un rien de temps. Mais les Bélougas ont montré de belles ressources à travers leur état d’esprit ; il est ressorti de ce premier acte de la solidarité après une entame timide. Les Toulousains peu à peu mettent le palet à la crosse et se procurent plusieurs situations dangereuses, ils finiront par déflorer le tableau d’affichage à la 9e minute de jeu par Dany Coulombe, à la plus grande joie des supporters venus en nombre. Piqué au vif par ce but et non pas par les moustiques qui rodent encore en ce mois de septembre sur la région Occitanie, les Pingouins décident de se réveiller, c’est par une frappe limpide pleine de puissance et de détermination qu’ils viendront à égaliser à la 16e minute (Peter Holecko) dans ce premier tiers temps!

Un second acte à couteau tiré !

Au  retour des vestiaires, de l’engagement et quelques excès d’agressivité font que ce match devient avant tout un match d’hommes où chaque joueur veut imposer sa force ! Les Bélougas laissent une fois de plus le monopole du jeu à leurs adversaires. Comme en début de match, les joueurs de Morzine Avoriaz attaquent à tout va mais les Toulousains ont désarmé les toboggans et ne comptent pas laisser entrer le palet dans la cabine de pilotage. Le pilote de l’avion, dernier rempart de cette défense n’est autre que Filip Kubis qui finira par écœurer les attaquants adverses. Les Bélougas ont de la ressource et, dès la 8e minute de ce second acte, Flaury Bermond double la mise (2-1), profitant de l’euphorie qui les animent et du coup de massue qu’ont reçu les Pingouins, par deux fois il s’en fallut de peu pour creuser l’écart.

Les Bélougas envoient les pingouins dans les cordes

Le TBHC réussira à conserver ce but d’avance jusqu’à la moitié du troisième tiers temps. Décidés à enterrer les espoirs haut savoyard, ils attaquent, deviennent plus précis et exercent une pression pour déstabiliser les visiteurs mais même en supériorité numérique ils ne trouveront pas le chemin du but. La loi du sport est parfois cruelle et c’est d’un tir d’une vingtaine de mètres que Rasmus Knudsen égalisera. Ne soyons pas chauvin, quel bijou alors que les Toulousains semblaient avoir pris l’ascendant ! Le troisième tiers temps prend fin et laisse sa place à une prolongation avec but en or, le sport est parfois cruel mais il y a une justice. Dans les gradins de la patinoire, le staff toulousain doit encore se demander pourquoi l’arbitre leur a injustement refusé un but mais la frustration n’aura pas duré bien longtemps : une minute plus tard la patinoire chavire dans la joie sur le but de Riho Embrich !

Fin du match Toulouse Blagnac Hockey-Club 3 Morzine-Avoriaz 2

Hommes du match : Kubis Filip, Riho Embrich, Dany Coulombe

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.