TFC–St-Étienne : Vu des tribunes

Le TFC a concédé ce mardi soir la première défaite de la saison dans son Stadium et a ainsi mis fin à sa série de 5 matchs sans défaites.

Pour un mardi soir et un match en semaine le Stadium était plutôt bien garni. À l’entrée des joueurs le virage Brice Taton donne de la voix et entonne le « Se Canto ».

Dès les premières minutes de jeu, on sent que les joueurs sont en forme. Ce sont les Toulousains qui se créent les premières occasions du match mais sans réussir à tromper Ruffier le portier stéphanois. Les supporters poussent, mais à la suite d’un long ballon et d’une mauvaise entente entre Jullien et Reynet, Diony, l’attaquant des Verts, s’empare du ballon et vient marquer dans le but vide. C’est la stupeur dans le stade. Les Violets repartent de l’avant mais sur les quelques situations toulousaines, Ruffier reste vigilent. À la mi-temps, le Téfécé est mené au score.

Au retour des vestiaires, le Virage continue d’encourager les joueurs à travers les « Toulousains, Toulousains, Toulousains ». Il explose quand Max Alain Gradel trouve d’une frappe enroulé la lucarne stéphanoise : le TFC est revenu dans le match, 1 partout.

Mais l’incompréhension des supporters arrive, et on lit sur les visages de l’énervement, car par deux fois en dix minutes les Verts profitent de deux énormes erreurs inadmissibles de la défense toulousaines. À ce niveau là, cela ne pardonne pas ; les Verts grâce à ces deux cadeaux alors qu’on est quand même loin de Noël, mènent 3 buts à 1.

Il reste alors une vingtaine de minutes, le virage continue de chanter et pousser pour que le TFC essaye de revenir dans le match. À 12 minutes de la fin de la rencontre, Durmaz crochète a l’entrée de la surface, enroule sa frappe qui vient se glisser dans le petit filet, plus que 3 but à 2. Les Toulousains sont revigorés autant en tribune que sur le terrain, et après une combinaison sur coup franc, Sangaré place une superbe tête mais le portier stéphanois réalise un magnifique arrêt..

Sur le dégagement l’arbitre siffle la fin du match, score final 3 but à 2 pour les visiteurs. Dans le virage les supporters sont dégoutés, on peut entendre des « On doit jamais perdre ce match ! », « On leur a donné la victoire ! ».

L’hommage du Virage pour Brice

Comme on s’en doutait, il y avait énormément d’émotion mardi soir dans le virage Brice-Taton lors de ce TFC – St-Étienne.

Samedi, cela fera 9 ans que Brice Taton, jeune supporter toulousain agressé a Belgrade en septembre 2009, en marge du match Partizan Belgrade – TFC est décédé.

Les Indians présents dans le virage qui porte son nom lui ont rendu hommage avec une banderole : « Brice 9 ans déjà… Le temps passe mais on ne t’oublie pas ». Tout au long de la rencontre des chants ont été chantés en sa mémoire comme « Ô Brice, on t’oubliera jamais, on t’oubliera jamais, Oh oh oh oh. » Pendant le match, tout le virage a réalisé un magnifique clapping pour lui.

On aurait évidement tous voulu que le TFC remporte ce match pour lui dédier la victoire mais ce ne fut pas le cas.

Commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.