Stade-Castres : La claque

Le Stade Toulousain s’est incliné, à domicile, 22 à 26 face au Castres Olympique. Une courte défaite d’autant plus difficile à encaisser que les Stadistes menaient 22 à 3 à la 47e minute. A l’issue de la rencontre, William Servat n’a pas masqué sa déception. Et son désarroi.

Le fil du match

Concentrés et confiants, les hommes d’Ugo Mola  n’ont rien laissé passer aux Castrais en première période. A la 18e, les statistiques sont sans appel : la possession du ballon est à 60% toulousaine. Après deux pénalités en leur faveur, dont une réussie par Thomas Ramos (10e), les Stadistes signent leur premier essais à la 33e (Sébastien Bézy), profitant de l’infériorité numérique des lignes castraises (carton jaune pour Babillot, 32e). Fébrile, le CO n’est pas en reste. En témoignent, les explications de plus en plus musclées entre les piliers des deux camps. C’est à la 36e, qu’ils arrachent finalement une pénalité au ST. À la fin d’une première mi-temps verrouillée, tant la défense des deux équipes était poreuse, les Stadistes retournent aux vestiaires confiants. Score 15 à 3.

Le scénario de la seconde période a un goût de déjà vu. Les 20 premières minutes sont à la hauteur du score. Les avants toulousains enclenchent la vitesse supérieure. En pleine vitesse, Romain Ntamack réceptionne la passe d’un Sébastien Bezy des plus en forme et marque le deuxième essais rouge et noir à la 47e (transformé par Ramos). Les Castrais, fidèles à eux-mêmes, finissent par enfoncer les lignes toulousaines et gagnent du terrain malgré leur infériorité numérique (carton jaune pour Dumora). Dès la 50e, les Stadistes commencent à flancher. Une baisse de régime en fin de seconde période devenue récurrente cette saison. Alex Tulou marque le premier essais de la « Blue Army » à la 55e. C’est le début de la remontada castraise. Impuissants, les Toulousains sont méconnaissables, laissant même encore une fois s’échapper le troisième ligne Tulou qui signe alors un nouvel essais (64e). Le drop d’Urpadilleta (72e) juste après l’exclusion d’Elstatd (carton jaune à la 70e) assomme un peu plus les Stadistes. Une dernière pénalité accordée au CO (75e) entérine l’issue du match. Score final 22-26.

La réaction

A l’issue du match, l’entraîneur toulousain William Servat peine à trouver des explications :

« C’est un peu compliqué ce soir par ce qu’on a quand même eu une période de franche domination de 60 minutes. Sincèrement, se retrouver à déjouer comme on vient de le faire sur les 20 dernières minutes c’est ce qui est problématique. Aujourd’hui, bien sur qu’on est sur de la déception, c’est un coup dur par ce qu’on avait préparé le match de la bonne manière. On ne peut pas réaliser 60 minutes de ce niveau-là et se laisser aller à perdre le match tout seul. Ça fait trois fois cette saison que l’on connait des fins de match difficiles. On a connu ce cas contre La Rochelle, contre le Racing et aujourd’hui contre Castres. Les trois feuilles de match étaient composées avec des joueurs différents, on ne peut pas incriminer le banc. On va travailler tout ça, je peux vous le garantir par ce que tout le monde vient de se prendre cette défaite dans le visage. Tout le monde a envie de faire mieux.« 

La composition

  • Le XV toulousain : L. Pointud, J. Marchand (cap), C. Faumuina, F. Verhaeghe, J. Tekori, F. Cros, R. Elstadt, J. Kaino, S. Bezy, Z. Holmes, M. Medard, R. Ntamack, S. Guitoune, A. Bonneval, T. Ramos, L. Ghiraldini, C. Castets, C. Axtens, A. Placines, P. Pages, P. Ahki, L.Tauzin et D. Aldegheri.
  • Le XV castrais : A. Tichit, J. Jenneker, D. Kotze, C. Samson, R. Capo Ortega (cap), B. Delaporte, M. Babillot, M. Vaipulu, L Radosavljevic, B. Urdapilleta, D. Smith, R. Ebersohn, T. Combezou, T. Paris, S. Spedding, M-A. Rallier, T. Stroe, L. Jacquet, A. Tulou, R. Kockott, J. Dumora, F. Vialelle et M. Clerc.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.