ST-Agen : Antoine Dupont, le retour

Ce samedi, le Stade Toulousain l’a emporté 10-0 face à Agen. Une courte victoire à l’issue d’un match pluvieux, boueux et, par conséquent, laborieux. Le retour d’Antoine Dupont sur la pelouse d’Ernest-Wallon est apparu comme la seule éclaircie de la rencontre.

Absent des terrains pendant huit mois pour cause de blessure le demi de mêlée, Antoine Dupont, a signé son retour à la compétition en remplaçant Sébastien Bézy à la 59e. L’international toulousain de 21 ans a su redonner un élan de combativité au XV rouge et noir alors étouffé dans son en-but.

Pour ton retour de blessure, le Stade Toulousain signe une performance décevante.
Quel est ton ressenti?

Avec du vent, de la pluie et de la boue, j’ai réussi à être content du match et c’est peut-être un peu égoïste de ma part. Le Stade n’a pas forcément pu produire beaucoup de jeu, mais il y a eu quand même quelques bonnes intentions. On a essayé de jouer debout, de tenir le ballon. C’était très compliqué, le SUA n’a pas démérité. Les Agenais étaient très bien placés en défense, surtout sur le début du match. On a eu du mal à les bouger sur les situations avantageuses qu’on a provoquées. C’est ce qui a fait que le score n’a pas pu évoluer.

Blessé face à l’Irlande lors du dernier Tournoi des 6 nations, Antoine Dupont a su déverrouiller la défense agenoise en fin de rencontre.

Appréhendais-tu de retrouver la pelouse d’Ernest-Wallon après huit mois d’absence?

Je n’attendais que ça ! J’ai joué quelques minutes avec les espoirs la semaine dernière et dès que je suis sorti à la mi-temps, il me tardait que d’une chose c’était de revenir sur le terrain aujourd’hui. Face à Castres, j’étais venu en tant que 24e pour revivre ces moments de communion qu’il peut y avoir dans les vestiaires avant les matchs. Ça m’a permis de me préparer et d’avoir moins d’appréhension aujourd’hui. Après huit mois sans jouer, rentrer sur le terrain a été un moment très fort surtout que le public m’a soutenu et encouragé. J’attends maintenant de jouer le week-end prochain. Autant des fois on peut se plaindre qu’il y a trop de matchs, que le calendrier est compliqué, mais quand on revient de blessure on aimerait qu’il y ait des matchs tous les trois jours…

En sachant que la Coupe du monde approche, quels sont tes objectifs personnels pour le reste de la saison ?

Personnellement j’étais juste content d’être sur le terrain, j’ai essayé de jouer le maximum de ballons que je pouvais. Même si les conditions n’étaient pas forcément réunies pour qu’il y ait du beau jeu et du spectacle, je m’en suis contenté. Pour moi la coupe du monde est encore loin, je reviens d’une longue blessure et je veux me concentrer sur mes performances avec le club. Il y a de grosses échéances qui arrivent pour nous, c’est déjà très bien pour le moment. Maintenant qu’on a fini ce bloc de championnat, on va se tourner vers la Coupe d’Europe. On a une poule particulièrement relevée. Les premières rencontres vont être décisives pour notre campagne européenne. Dès lundi, il va falloir être capable de se concentrer sur cette compétition qui est différente de notre championnat.

Crédit photo : E. Garnier/L'Equipe

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.