TBHC : Jamais deux sans trois ?

Après une intermède victorieuse en Coupe de France, retour au championnat de Division 2 avec la réception des bouquetins de Courchevel. Le Toulouse Blagnac Hockey Club encore invaincu après deux prometteuses victoires, allait-il réussir la passe de trois ?

Pour son second match à domicile, les Toulousains ont réalisé une entame bien moins timide que contre Morzine-Avoriaz lors de leur premier match à domicile, le 22 septembre dernier.

Le TBHC en mode NHL

Sur leur première occasion, parfaitement construite, Eddy Martin a montré la voie à ses coéquipiers dès la seconde minute de jeu. Un service en retrait de Fabrice Faure et c’est d’un tir aussi soudain que puissant qu’il envoit le palet au fond de la cage de Thomas Pek, l’ancien Toulousain. Un début de match au rythme soutenu, le jeu produit par deux équipes rapides et des transmissions réalisées avec justesse font que nous ne voyons pas le temps passé à la patinoire Jacques Raynaud de Blagnac. Couchevel se révolte et envoie du jeu afin de recoller au score, Filip Kubis et la défense toulousaine en décident autrement! Fusiller, mitrailler, de loin ou à bout portant, les Bouquetins font feu de tout bois, mais les Belougas sont solidaires. Mentalement ils sont forts, n’abdiquent jamais, de plus une étoile brille au dessus de leur tête quand leurs adversaires du jour parviennent à trouver une faille, c’est le fer de la cage qui les sauvent. Et comme si souvent en sport, lorsque vous ne convertissez pas vos occasions vos adversaires se chargent de vous punir. Une minute après cet échec, les joueurs de Courchevel sont soumis à un contre rondement bien mené et conclu par Dany Coulombe qui double la mise à la 14ème minute de jeu au plus grand bonheur des Toulousains!

Le réveil savoyard

Courchevel fraîchement relégué de la Division 1, a montré que la peau des Bouquetins se vendaient chères. Dès le début du second tiers temps, le TBHC a l’occasion de creuser l’écart en triplant la mise, alors que Thomas Pek était allongé sur la glace et avait laissé son but vide, le tir Toulousain s’envola. Suite à cette action, nos Belougas sont restés en apnée pendant une bonne dizaine de minutes, Courchevel a pris le jeu à son compte et tente par tous les moyens de scorer. Le dernier rempart, le gardien toulousain Filip Kubis, a été un vrai casse-tête pour l’équipe adverse tel un Kubis-Cube…

De bonne augure pour la suite de la saison

Lors du troisième acte, le rythme est descendu d’un cran, les deux premières périodes ont laissé des traces, le jeu est un peu moins fluide. Les deux équipes se livrent à une attaque défense et à ce jeu les Toulousains, par l’intermédiaire de Dany Coulombe, triplent la mise d’un tir toute en finesse qui crucifie Thomas Pek. La patinoire et les joueurs toulousains exultent mais la joie est de courte durée lorsque dans la foulée Kristek réduit la marque. Le jeu se durcit, les pénalités s’enchaînent et viennent hachées les dernières minutes de jeu. Une fois de plus, le Toulouse Blagnac Hockey Club l’emporte, les joueurs savourent autour de leur gardien, ce soir ils sont toujours invaincus après avoir eu la peau des Bouquetins. Nous pouvons être fier de nos valeureux Bélougas!

Après ses trois victoires en autant de rencontre, les Toulousains, seconds au classement, se déplaceront chez le leader Clermont-Ferrand, samedi prochain.

Toulouse Blagnac Hockey Club 3 Courchevel Meribel Pralognan 1

Hommes du match : Dany Coulombe, Filip Kubis, Eddy Martin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.