Une impasse face au Leinster ?

Impasse, voilà un terme qui fait grincer des dents au Stade Toulousain. Hier, Ugo Mola a émis cette hypothèse.

Alors qu’il se plaignait de la suspension de Jérôme Kaino (le Stade a fait appel de cette décision) Ugo Mola présent hier en conférence de presse a embrayé. « On perd 4 gros joueurs avant de recevoir la meilleure équipe d’Europe. Notre effectif est ainsi constitué, ça va éprouver nos jeunes. Ça a fait couler un peu d’encre il y a quelque temps, et bien ça en fera peut-être encore couler un peu. Maintenant on le fait sciemment avec la volonté que nos jeunes grandissent et dans tous les cas le Stade Toulousain ne perdra pas son temps dimanche. » Sans prononcer le mot magique, l’entraîneur toulousain sous-entend que son effectif pourrait être largement remanié pour recevoir le champion en titre.

En cause : le Top 14

Avant cela, Ugo Mola défendait ces éventuels choix de titularisations. « Je vous prends juste l’exemple d’un Sexton ou d’un Ringrose. Ils ont joué un tiers du temps de jeu de Ramos, Holmes ou Guitoune. C’est un squad de quasiment 27 internationaux. Une fois qu’on a dit ça on sait que l’équipe est redoutable. Mais un match de rugby n’est jamais gagné avant de l’avoir joué. » Sur le papier, la victoire à Bath plaçait les Toulousains dans la course aux quarts de finale. Le choc de demain aurait pu confirmer cette tendance. Espérons que les Rouge et Noir auront les moyens de rivaliser avec les Irlandais.

L’impasse à domicile

Historiquement et logiquement, les impasses sont employées lorsque les équipes se déplacent. Les 66 points encaissés à Montpellier n’ont pas vacciné le staff du Stade Toulousain. Même s’ils avaient reconnu leur échec, le coup d’éclat de cette affaire avait eu lieu la semaine suivante avec le revers à domicile contre le voisin castrais. Poussant William Servat à quitter prématurément la conférence de presse d’après match après avoir rembarré une journaliste.

Ce coup-ci, la dite impasse aurait lieu à domicile gâchant un duel 8 étoiles. D’autant plus que le calendrier du Stade n’est pas chargé. Déplacement à l’USAP la semaine prochaine, puis réception de Bordeaux et déplacement à Pau. L’impasse serait donc subie plus que voulue.

La protection des joueurs

Enfin Ugo Mola a pointé du doigt un des éléments qui le pousse à ce large management.

« On est capable de montrer du doigt un de nos joueurs quand il en assomme un autre, en revanche quand un de nos jeunes prend un grand coup d’épaule à vide contre le champion de France personne ne dit rien. Le problème c’est que ces joueurs, si on ne les protège pas, on tue notre sport. C’est ceux-là que je veux qu’on protège, et pas un mec de 100 kilos qui vient taper pour voir s’il peut résister. Celui qui décide de taper, il tape, s’il ramasse c’est la vie. Kolbe, Médard, Dupont, ces mecs là, ce sont eux qui amènent du monde dans les stades et qui poussent les mamans à mettre leurs enfants dans les écoles de rugby. Ça n’empêchera pas qu’on aura toujours des piliers et des mecs costauds. Mais ces joueurs-là, on ne les protège pas assez. »

Alors impasse ou non? Le suspens devrait prendre fin cette après-midi avec l’annonce des compositions d’équipes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.