L’UJS surclasse Bastia en deux temps

Grâce notamment au triplé de Youness Ahssen, l’UJS domine Bastia, préservant sa cage inviolée. La saison des Toulousains est relancée.

La défaite au Sporting concluait un cycle de rencontres face aux cadors présumés du championnat. Une série marquée par un beau succès face à ACASA et un bon nul contre le champion mais aussi quelques frustrations, notamment face à Garges. Pour les Toulousains qui espèrent un maintien plus rapide que l’an passé, ces matchs contre Bastia puis contre Roubaix sont déterminants. Bastia aussi, avec un seul point, a coché ce match pour se relancer.

L’UJS frappe toujours deux fois

Les locaux donnent le ton dès la première minute avec une action à une touche. Dansoko casse la défense avec une passe longue pour Goual qui remet à Ahssen dont la frappe n’est pas cadré. En face, Jorge Alex se retrouve face à Carlos mais le gardien espagnol est déjà dans son match. Dansoko puis Ahssen continuent à tenter leur chance sans succès avant que le goléador toulousain ouvre le score sur une passe de Goual. Sur l’action qui suit, le même Goual obtient une faute et le buteur se transforme en passeur. Coup-franc d’école. Ahssen trouve Sedira au deuxième poteau. 2-0.

Bastia réagit sur contre-attaque mais Gerard Gonzalez croise trop face à son homonyme. Après un coup franc dans le mur, l’UJS reprend l’initiative. Youness Ahssen échoue par trois fois avant de trouver Hamcherif sur une combinaison rapide. Sans plus de succès. Bastia tente de presser plus haut mais l’UJS garde la main. Les occasions s’enchaînent et il faut toute la vigilence de Bernard pour garder son équipe dans le match. Après six longues minutes sans occasion, Jorge Alex traverse la défense toulousaine et se présente à nouveau face à Carlos, toujours impérial. L’UJS continue de dominer mais commet des fautes inutiles et se retrouve à 5 fautes avec 7 minutes au chrono. Ça ne dérange pas Dansoko qui trouve la barre sur une frappe loitaine ou Sedira puis Goual qui butent face au gardien. Après un temps mort corse, l’UJS se crée une dernière occasion en contre-attaque, profitant de deux contres favorables mais les visiteurs sont les plus dangereux sur les dernières minutes du premier acte. Entre Carlos, un bon repli de la défense ou leur propre maladresse, ils ne parviennent cependant pas à réduire l’écart. 2-0 à la pause.

Bis repetita

À la reprise, la domination toulousaine se refait sentir. Sedira manque le cadre avant de trouver le poteau sur un tir assez mou. Dansoko tente de loin sans succès. Ahssen bute sur le gardien. Bastia est sous l’eau et l’UJS en profite sur une contre-attaque : Dansoko progresse puis sert Ahssen à droite qui marque à nouveau. Quelques instants plus tard , c’est à nouveau Ahssen, sur une attaque rapide qui trouve Abdelhamid pour le 4-0.

Bastia encore puni

Le Bastia AF tente alors de jouer en surnombre pour revenir dans le match. Bernard cède sa place de gardien à Joni qui évolue dans le champ. 30 secondes plus tard, Carlos relance rapidement vers Abdelhamid qui dévie de la tête le ballon dans le but vide. Sur l’action suivante, Bastia perd à nouveau le ballon sans véritable gardien. Ahssen en profite pour corser l’addition. 6-0

Le dernier quart d’heure s’annonce long pour des visiteurs qui ont déjà les valises pleines. Ils tentent néanmoins. Beaucoup de tirs partent dans le mur de gymnase et Carlos est toujours là pour bloquer le passage à Jorge Alex, sans doute le Bastiais le plus dangereux ce soir. L’UJS se crée moins d’occasions mais reste dangereux en contre-attaque sans trouver la faille. Le nouvel objectif semble clair pour tout le monde, terminer la rencontre sans encaisser le moindre but.

Mission accomplie : sur les dernières secondes, les Toulousains font tourner le ballon. 6-0 score final. Une première clean sheet pour Carlos Gonzalez, un deuxième succès qui relance la machine et place déjà Bastia, lanterne rouge, à six points.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.