Colomiers-Aurillac : « Ça va être un match au couteau »

Après leur dernière défaite face à Mont-de-Marsan, les Columérins pointent à la 15e place du classement. Un coup dur pour l’effectif qui vise le top 6. Écarté des terrains pour cause de blessure, Aurélien Béco nous livre les enjeux du match face à Aurillac.

Face à Mont-de-Marsan, comment expliques-tu que vous réussissiez à marquer le premier essai de la rencontre dès la 5e minute, mais zéro point pendant la seconde période ?

« C’est toujours compliqué de s’exprimer sur un match quand on n’a pas joué, mais ce que je peux dire c’est que le groupe a joué avec de l’intensité et de l’envie. Sur la première mi-temps, on avait tous les ingrédients nécessaires pour gagner et ça s’est vu à la pause avec le score 10-10. Mais en seconde période on a trop vite encaissé des points, on n’a pas su se remobiliser. On a baissé la tête, on était dans le dur et y’a eu un vrai relâchement mental. On n’a pas su retrouver les ressources nécessaires. Ce match était à l’image de nos dernières défaites, on a réalisé de très bonnes séquences de jeu, mais une erreur ou un coup dur suffit pour nous entraîner dans une cascade de mauvais choix. »

Actuellement l’effectif compte 14 blessés, est-ce la principale cause de vos dernières défaites ?

« Le groupe ne se réfugie pas derrière ses blessés pour expliquer ses défaites. C’est le lot de toutes les équipes d’avoir des coups durs. On manque de confiance et de fierté quand on traverse une mauvaise passe, c’est ce qui nous fait perdre nos matchs. Il faut qu’on réussisse à ne pas se résigner, à ne pas subir pendant les temps faibles des rencontres pour pouvoir repartir de l’avant. »

Quelles seront les clefs pour gagner face à Aurillac ?

« Même si nous vivons une période difficile, nous restons des compétiteurs et le groupe est mobilisé pour proposer un gros match vendredi. Pour gagner il va falloir imposer notre jeu et notre rythme. Il faut qu’on fasse preuve d’une agressivité constante, qu’on garde confiance, mais aussi qu’on reste solidaire. A notre image, Aurillac a vécu un début de saison difficile. Ils sont dans la même problématique que nous donc ça va être un match au couteau. C’est une équipe à prendre au sérieux et c’est à nous d’être conquérants pour l’emporter. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.