Colomiers se rassure face à Aurillac (19-17)

Les joueurs columérins ont su entendre l’appel de leur président et remporter ce match décisif.

Le fil du match

Après 5 premières minutes de mise en jambes, les Columérins se mettent à la faute suite à une percée de l’Aurillacois Shaun ADENDORFF. L’ouvreur, Joris SEGONDS, ne rate pas l’occasion face aux poteaux (0-3 , 5′). Les coéquipiers de Romain MEMAIN ne sombrent pas pour autant. Ils égalisent puis prennent l’avantage en l’espace de 2 minutes sur des pénalités de Thomas GIRARD, auteur d’un très bon 5/6 au pied (6-3, 15′).

Credit : Quentin Lambert

La défense columérine est mise à l’épreuve sur un bon mouvement des Aurillacois, mais s’en sort et offre une pénalité à 5 mètres de leur ligne d’essai. Dans la foulée Romain MEMAIN écope d’un carton jaune (22′).

Œil pour œil, point par point

L’éclair de ce match survient à la 26ème minute. Sur une touche, jouée tout en vitesse à 5 mètres de son en-but par Iban ETCHEVERRY, une contre-attaque fulgurante permet à Colomiers de remonter tout le terrain et à Joris CAZENAVE d’applatir sous les poteaux. L’essai est transformé par Thomas GIRARD (13-3).

Credit : Quentin Lambert

Les Aurillacois réagissent rapidement, c’est à la suite d’une percée de leur pilier Youssef AMROUNI que Latuka MAITUKU applatit sous les poteaux. Joris SEGONDS transforme (13-10, 30′).

Au retour des vestiaires, les Bleu et Blanc prennent l’ascendant sur leurs adversaires du jour en profitant des fautes aurillacoises et cumulent 9 points d’avance (19-10, 50′ puis 59′). Ils défendent ensuite remarquablement  leur camp en privant leurs adversaires du bonus défensif, mais craquent en fin de match. Romain BEZIAN est sanctionné d’un carton jaune sur une faute à 5 mètres de sa ligne (78′), laissant ses coéquipiers à 14 sur une situation délicate. Sur les deux mêlées consécutives où les Bleu et Blanc se mettent à la faute, les Aurillacois obtiennent un essai de pénalité et arrachent le bonus offensif en toute fin de match (80′).

Score final 19-17.

La réaction de Thomas Girard

« C’était un match de bas de tableau. Ils sont venus avec des intentions et ont mis beaucoup de volume. On a été en difficulté à cause de ça, mais on a tenu grâce à un gros état d’esprit. Même si on a pris un essai en fin de rencontre, on a réussi de grosses séquences défensives près de notre ligne. On a montré note volonté de ne rien lâcher. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.