ST-RCT : Invincibles Toulousains

Les Stadistes ont écrasé 39 à 0 les Toulonnais sur la pelouse d’un Stadium plein à craquer pour ce dernier match de l’année 2018.

Le fil du match

« Ce match, on l’a subi. Rien n’a fonctionné pour nous par ce que Toulouse a fait en sorte que rien ne fonctionne. On est tombé sur meilleurs que nous tout simplement… » Les mots du manager du RCT, Patrice Collazo, sont implacables. Et il est vrai, Stadium oblige, les Toulousains n’ont fait qu’une bouchée des Toulonnais. Dès la première mi-temps, les hommes d’Ugo Mola ont donné le ton de la rencontre.

Dans une ambiance électrique, les duels entre les joueurs tournent rapidement à l’affrontement. Les premiers points marqués relèvent d’un tour de force des Stadistes qui réussissent à pousser à la faute la bande à Bastareaud. Thomas Ramos signe ainsi les deux seules pénalités de la rencontre à la 10′ et 16′. L’essais de Yoann Huget (31′), servi par un Romain Ntamack des grands jours, ne fait que confirmer les certitudes des 33.000 supporters présents concernant l’issue du match. A la pause, le score est sans appel : 13-0 en faveur des Rouge et Noir.

Yoann Huget ouvre le bal en marquant le premier des cinq essais de la rencontre.

Mais les Toulonnais n’ont pas démérité, surtout en touche. C’est bien la seule ombre au tableau qu’a souligné Régis Sonnes, co-entraîneur principal du Stade Toulousain : « Cela fait partie des points que nous devons rapidement améliorer si nous voulons rester dans le top 6 d’ici la fin des matchs-retour. » Par modestie ou prudence, les cadres toulousains ne préfèrent pas s’épancher sur leur statut de favori pour remporter le bouclier de Brennus en 2019. Pourtant, la série d’essais marqués (Dupont 49′, Ramos 58′, Faasalele 68′, Kolbe 77′) en seconde période laissent peu de place aux doutes quant à la capacité des Stadistes à accéder aux phases finales. Le score final 39 à 0 n’est rien d’autre que le reflet de l’intensité et la recherche de jeu mis en place par les Toulousains, tant sur le plan défensif qu’offensif.

Photos : Xavier de Fenoyl

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.