Nantes fait craquer l’UJS

Après 30 minutes de bonne facture, l’UJS a cédé puis craqué face à Nantes.

Les vagues nantaises

Entre Nantes, virtuellement qualifié pour les phases finales, et l’UJS, à un point de la zone rouge, le match s’annonce déséquilibré. L’entame de match confirme ce pressentiment avec sept minutes au cours desquelles l’UJS ne parviendra pas à sortir un ballon proprement tandis que les éléphants du NMF font le siège. Dès la première minute, Josete par deux fois donne le ton. Fali, après un appui sur Josep tente à son tour (2e). Ces alertes passées, le danger est moins grand devant la cage toulousaine mais les vagues nantaises se succèdent encore. Carlos et sa défense couvrent bien même s’ils sont heureux de voir la volée de Josete passer à côté de la cage (7e). La première occasion toulousaine vient d’une erreur nantaise. Le gardien Ordoñez joue une deuxième fois le ballon et l’UJS obtient un coup franc indirect. L’action ne donnera rien mais elle marque le réveil pour les locaux qui enfin peuvent prendre un tir.

L’UJS efficace

Une combinaison entre Lluís Visa et Alexandre Da Silva, puis une récupération dans l’axe. Les tirs restent contrés ou non cadrés mais le réveil se confirme. Finalement, c’est sur une contrattaque menée par Jamel Chahdane que l’UJS va ouvrir le score. Il décale Alexandre Da Silva au dernier moment. 1-0. Dans la minute qui suit, Christopher Romao mène une nouvelle contrattaque en surnombre et tombe au contact d’un adversaire sans que l’arbitre ne sanctionne de faute. Nantes retrouve sa maîtrise et, après un temps mort, dominera jusqu’à la pause. Guerra s’illustre mais un Toulousain peut dégager sa frappe contrée. Un peu plus tard, il trouve Mingolo mais c’est cette fois Carlos qui est décisif pour Toulouse. Malgré encore une frappe puissante de Guerra, Nantes rentre bredouille au vestiaires.

Le roseau craque

Le deuxième démarre sans grandes occasions. On notera juste une touche jouée vite par Nantes mais Carlos et sa défense récupèrent le ballon. Toulouse semble tenir les visiteurs. Des visiteurs qui s’agacent peut-être de ne trouver la faille : trois fautes en moins de quatre minutes. Josep tente de relancer le NMF d’une frappe soudaine. Josete manque lui un contrôle dans la surface qui l’aurait placé en situation idéale. La plus grosse occasion est peut-être toulousaine. Et directe. Carlos relance à l’autre bout du terrain pour Christopher Romao qui remet en retrait à Ibrahim Hallak mais sa frappe ne trouve pas le cadre. Quelques secondes après, le match bascule. Vera, trouvé à gauche dans la surface trompe Carlos d’un tir entre les jambes. 1-1. Sur l’action suivante, Romao commet retient son adversaire et reçoit un deuxième avertissement. Sur le coup franc, dans l’axe à neuf mètres, Guerra décale à gauche pour Josete qui enroule parfaitement. 1-2. Exactement 9 secondes se sont écoulées au chronomètre entre ces deux buts.

Dans un premier temps, l’UJS réplique. Amine Aberkan ne cadre pas certes mais il montre la voie. Un coup franc, un ballon qui traîne dans la défense nantaise avec Aberkan, Sedira et Da Silva dans le coup et surtout un beau slalom d’Ibrahim Hallak qui remonte le terrain mais croise un peu trop sa frappe. Sur la relance, Bensaber voit Carlos trop avancé et le lobe. 1-3. Josep profitera ensuite d’une mauvaise intervention de Chahdane pour défier et battre Carlos de près. 1-4. Enfin, Josete clôt le score en récupérant le ballon alors que l’UJS joue sans gardien depuis le but précédent. 1-5.

Le score est très lourd pour des Toulousains qui ont bousculé Nantes mais ont ensuite commis trop d’erreurs. Les absences de Ahssen et Abdelhamid ont pesé sur le groupe qui devra encore se passer de Romao la semaine prochaine.

Feuille de match

UJS Toulouse – Nantes MF : 1-5 (1-0 m.t.)
Gymnase La Faourette
Arbitré par Karim Amejal et Tristan Daniele.

UJS Toulouse
Cinq de départ : Carlos (g), Sedira (c), Romao, I. Hallak, Aberkan.
Remplaçants : Adham (g), Chahdane, Saïd, O. Hallak, Lluís Visa, Da Silva.
Entraîneurs : Hector Nuñez et Pablo Martinez.

Nantes MF
Cinq de départ : Ordoñez (g), Fali, Josep (c), Bensaber, Bendali.
Remplaçants : Fernandito (g), Vera, Mingolo, Melki, Josete, Bourmaud, Guerra.
Entraîneur : Christophe Benmaza.

Buts
UJS : Da Silva (12e) ;
NMF : Vera (31e), Josete (32e, 40e), Bensaber (34e), Josep (37e).

Discipline
UJS : Sedira (12e), Romao (17e puis 32e donc exclusion), Lluís Visa (27e) ; 3+5 fautes ;
NMF :
aucun carton ; 1+4 fautes.

▶ Le classement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.