Vu des tribunes : on était au Petit Palais des Sports pour suivre TMB – Reims

Pour la 1ère de cette rubrique, nous avons décidé de vous parler du TMB ! Alors qu’il accueille ce soir son premier match de 2019, nous allons vous faire le compte rendu du match du TMB contre Reims, le 8 décembre dernier.

Le match se déroulant le samedi soir à 20h, nous sommes en plein contexte de manifestation des Gilets Jaunes. La ville est bloquée et aucun transport ne circule. Nul ne doute que cela va impacter le match de ce soir. Nous arrivons donc un peu plus tard que prévu, soit 45min avant le coup d’envoi.

 

L’avant-match

Au contraire du chaos qui règne en ville, les abords du Petit Palais des Sports sont relativement calmes. Nous récupérons nos billets à l’extérieur, sans faire la moindre queue, et nous entrons dans l’enceinte. Les bénévoles du club nous scannent nos billets, et nous récupérons le programme du match mit gratuitement à disposition.

Les joueuses sont déjà là, sur le terrain, en train de s’échauffer. Quelques spectateurs également arrivent au compte goûte. La musique, en fond sonore, est imposante. Nous faisons le tour du terrain. Le petit Palais est composé de deux tribunes latérales. Il est difficile de réellement déterminer la partie VIP de la partie grand public. Des housses de sièges ont été déposées de chaque côté de la tribune. Il y a, tout de même, des tables à droite de l’entrée, qui laissent penser à une zone VIP. Pour le moment celle-ci est vide. La plupart des spectateurs se trouvent à l’étage, au niveau de la buvette. On décide donc de s’y rendre. Les conversations tournent plus autour de l’actualité politique que du match de ce soir. On en profite pour faire un point sur l’offre de la buvette. Les prix sont classiques (4€ le sandwich). Un peu élevés pour ce que c’est, mais nous avons déjà vu pire. Il faut bien que le club puisse rentabiliser la rencontre. On note tout de même l’absence de menu. Par ailleurs, le club dispose d’Eco-Cup avec le logo du club. Cela peut servir de souvenir.

Le fait d’être en hauteur nous permet d’avoir une vue d’ensemble sur la salle. On apprécie les housses de siège rose sur notre gauche, qui rappelle les couleurs du club.

Au niveau du terrain, il y a également des petits box à disposition, ce qui donne l’impression d’être en immersion. On note également la présence d’une mascotte et d’un speaker. Cependant, nous mettons du temps à identifier l’emplacement du speaker. Il ne se lèvera quasiment pas.

En revanche, il n’y a pas d’activités proposées à l’avant-match. Le temps est un peu long. On en profite pour repérer les joueuses à craindre du côté de Reims. La n°5 semble particulièrement bien en jambes.

 

L’Atmosphère

5min avant le début de la rencontre, les spectateurs arrivent en masse et désertent la buvette. L’entrée des joueuses va pouvoir commencer. Sous un fond sonore, accompagné par la présentation du speaker, les joueuses rentrent une à une sur le terrain. Elles sont accompagnées par des enfants. Le public est relativement familial. Nous sommes impressionnés par le nombre d’enfants. Une partie des spectateurs est levée et applaudie, pendant que l’autre reste sagement assise.

On note l’absence de KOP du côté toulousain. Côté Rémois, deux supporters sont présents derrière le banc de leur équipe, avec un tambour. Suffisant pour se faire un petit peu entendre.

Les spectateurs sont attentifs sur le match. Applaudissent (pas toujours), lorsque les locaux marquent des paniers. On entend davantage de remarques pour critiquer l’arbitrage ou la n°6, que d’encouragements.

A la mi-temps, tout le monde se dirige vers la buvette. Sauf les VIP. Cette fois-ci, la zone au bord du terrain est bondée. On assiste au seul moment animation de la soirée : un jeu tir-au-panier pour deux enfants et deux adultes, puis un show-danse de la Mascotte. C’est plutôt une réussite. Les spectateurs adhèrent, surtout les enfants.

Lors des 3èmes et 4èmes quarts temps, on assiste globalement à la même chose. A part quelques enfants qui chantent pour le TMB, le public est davantage spectateur qu’acteur. Il faut dire que ce qu’il se passe sur le terrain n’aide pas. Les Toulousaines, 1ère du classement, restaient sur 3 victoires consécutives en championnat. Malheureusement, ce soir, elles s’inclinent sur le score de 54-64. Elles ont semblé fatiguées et impuissantes face à des Rémoises bien menées par la n° 5 Marine Debaut. On avait donc vu juste.

 

L’après-match

L’après-match est relativement calme. Les spectateurs ne semblent pas plus déçus que cela. La saison est encore longue, ils le savent. Chacun rentre tranquillement chez soi, tandis que les spectateurs VIP se dirigent vers leur zone attribuée.

Nous avons le sentiment que les spectateurs sont des amoureux du Basket, pour certains, mais avant tout des amoureux de sports, pour d’autres. Il semblerait que la plupart d’entre eux voient cette rencontre comme l’occasion de sortir en famille, le tout en restant au chaud. C’est ce que nous retiendrons.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.