D2 – Le TMFC prend la tête

Vainqueur de Kingersheim, le Toulouse Métropole FC futsal devient le nouveau leader du groupe B de Division 2.

L’affiche de cette douzième journée de D2 opposait le leader, Kingersheim, à son dauphin toulousain, seulement deux points derrière. Un match au sommet qui méritait un meilleur écrin que le gymnase de Bruguières, le TMFC recevait donc au gymnase Léo-Lagrange avec une équipe quasiment au complet. Wallas, suspendu, et Bouzid, de retour de blessure, étaient les seuls absents.

Le film du match

Les premières minutes, l’enjeu semble freiner les joueurs des deux équipes qui se cherchent encore. Un tir cadré mais écrasé de Willy Oliveira lance les hostilités après quatre minutes. Le premier frisson vient d’une occasion alsacienne. Caique ne peut que repousser un tir de Carlos et Mosaab obtient le deuxième ballon. Il devance Caique mais ne trouve que le poteau. Les deux équipes se rendent coup pour coup. Ze Carlos remonte le terrain lors d’une attaque rapide mais oublie Dos Reis et ne cadre pas. Caique doit ensuite s’employer face à Bououai après un ballon qui traîne dans la défense toulousaine. Au tour de Majid Saïd d’être visé mais la défense de Kingersheim se dégage en corner. Saïd trouve Willy Oliveira qui allume sous la barre. 1-0. Peu après, le TMFC réalise une très belle sortie de pressing mais la passe de De Los Santos pour Ze Carlos est trop longue et l’occasion n’aboutit pas.

Kingersheim récupère la possession du ballon, forçant le TMFC à défendre mais celui-ci tient sans concéder d’occasion majeure et reprend le fil. Rami Barake trouve Laurent Aussaresses en bonne position mais la frappe n’est pas cadrée. À 90 secondes de la pause, Ze Carlos effectue un beau numéro en bord de touche, élimine tout le monde et sert Jonathan De Los Santos qui pousse le ballon au fond. 2-0. Alors qu’il commence une contrattaque de son camp, Rami Barake est accroché par Mosaad Sarghini. Les conséquences sont majeures pour le numéro 6 kingersheimois, il reçoit alors son deuxième avertissement et c’est la sixième faute de son équipe. Aussaresses se présente face à Giovinazzo pour le tir franc du break mais le gardien a le dernier mot. Le score reste à 2-0… et Kingersheim à 4 pour encore 2 minutes qui se poursuivront après la pause.

À la reprise, les Toulousains peinent à profiter de leur supériorité numérique, leur capitaine commettant même deux fautes coup sur coup après des pertes de balle. Le TMFC insiste et les trente dernières secondes d’infériorité sont dures pour Kingersheim. Majid Saïd trouve le poteau puis Dos Reis bute sur le gardien. Finalement, c’est Fabien Pène, excentré près du corner droit qui surprend Giovinazzo. 3-0. À la passe sur ce but, Majid Saïd manque d’enfoncer le clou dans la foulée. C’est ensuite Jonathan De Los Santos qui récupère un ballon mais manque son duel avec le gardien. À défaut de marquer, le TMFC enchaîne les occasions… et Kingersheim les fautes : 4 à plus de 13 minutes de la fin. Sur une nouvelle contrattaque toulousaine, la combinaison est manquée mais Dos Reis récupère le ballon et manque le cadre. Giovinazzo touché sur l’action, le jeu s’arrête un moment pour soigner le gardien.

Coupé dans son élan, le TMFC se fait prendre à la reprise du jeu. Kingersheim joue plus haut et Malik, le capitaine, tente un tir assez anodin mais la déviation de De Los Santos trompe Caique. 3-1, Toulouse paie ses occasions manquées. Pour relancer la machine, Ze Carlos trouve un appui sur Pène avant d’expédier un boulet de canon sur la cage alsacienne mais le gardien s’interpose bien. Balayera puis Bououai répliquent pour les Mulhousiens. À six minutes de la fin, Giovinazzo s’interpose encore face à Fabien Pène, sortant de la tête une tentative le lob de près. Après un temps mort, Kingersheim insiste, trouvant même l’arrête intérieure du poteau. Le temps presse et Dridi rentre en powerplay dès que l’occasion se présente. Le TMFC subit. Le très technique Carlos tire au ras du poteau de Caique, sûrement battu. Il tente une nouvelle fois sa chance et le gardien brésilien sauve sa cage en prenant le ballon en pleine tête. Mais on le sait, il est solide ! La dernière minute arrive. Kinsgersheim pousse mais le TMFC parvient enfin à remettre le pied sur le ballon. Juste avant le buzzer, Willy Oliveira délivre les siens. À l’origine de l’action, il décale Jonathan De Los Santos sur sa droite qui prolonge le long de la ligne vers Dos Reis. Près du corner, le Brésilien retrouve Oliveira démarqué face au but. 4-1, le score est scellé.

Cette victoire permet donc au Toulouse Métropole FC futsal de prendre la tête du groupe, avec deux points d’avance sur Kingersheim et Montpellier, vainqueur de Plaisance. En déplacement à Clénay la semaine prochaine, le TMFC gardera un œil sur Kingersheim-Montpellier… en espérant forcément un nul entre ses deux seuls rivaux pour la montée.

Feuille de match

Toulouse MFC – FC Kingersheim Futsal : 4-1 (2-0 m.t.)
Gymnase Léo-Lagrange
Arbitré par Youssef El Hamidi et Ouadji Touihri.

Toulouse MFC
Cinq de départ : Caique (g), De Los Santos, Ze Carlos Pène, Oliveira.
Remplaçants : Crestin (g), Barake, Dos Reis, Aussaresses, Majid Saïd, Mahouane.
Entraîneur : Marcelo Serpa.

FC Kingersheim Futsal
Cinq de départ : Giovinazzo (g), Malik (c), Balayera, Mosaab, Bououai.
Remplaçants : Murias F. (g), Carlos, Bouabdallah, Bedrani, Dridi, Danso, Titebah.
Entraîneur : Salim Dridi.

Buts
TMFC : Oliveira (12e, 40e), De Los Santos (19e), Pène (22e) ;
FCK : Malik (29 e).

Discipline
TMFC : Oliveira (40e) ; 3+3 fautes ;
FCK :
Mosaab (7e puis 20e donc exclusion), Balayera (22e), Giovinazzo (40e) ; 6+5 fautes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.