Enfin !!!

Le signe indien est vaincu. Sept longs mois sans victoire au Stadium. Cette après-midi, le TFC s’est imposé 1-0 face à une très pâle équipe bretonne.

Ambiance tendue…

Soyons clairs d’entrée, cette rencontre de bas de tableau avait tout du traquenard auquel nous, Toulousains, sommes malheureusement trop habitués. Un adversaire fragile, un attaquant – Roux – aux statistiques faméliques et un ancien de la maison – Didot – dans l’effectif. Ajoutez à cela, un public en colère, boycottant le virage Brice Taton afin d’appeler de toutes ses forces à la démission du vice-président au coach de l’équipe. Et ce qu’importe le résultat de l’après-midi.

Peur sur la ville pour un match rappelant dans l’atmosphère la rencontre face à Lille la saison passée. Triste souvenir qui aurait sans doute pu servir de leçon, bref. Parlons football, car à la base c’est bien de cela qu’il s’agit. 22 gars en shorts et maillots dépareillés se battant pour mettre au moins une fois de plus le ballon au fond des filets.

Dès l’entame de la partie, il paraissait clair que les intentions toulousaines étaient offensives, ouf. Gradel, Dossevi et Garcia profitant bien des bons ballons récupérés par un bon Sangaré. Débordements et bons centres s’enchaînent mais Sanogo mit quelques actions avant de régler la mire. Guingamp, totalement apathique, laissant la balle aux onze Violets qui n’en demandaient pas tant. À force de jouer avec le feu, ils devaient se brûler. Vingtième minute, Gradel sur son flanc gauche déborde, centre pour Sanogo qui de la poitrine joue avec Garcia, remise instantanée et frappe gagnante de Yaya, pour son troisième but de la saison (1-0). Dominés, de la tête et des épaules, les Bretons eurent la bonne idée de se priver de Coco pour la fin du match, juste avant la mi-temps pour une semelle sur le tibia du capitaine toulousain. Les 21 acteurs de la rencontre rentrant ainsi aux vestiaires sur ce score de 1-0.

On assure pour se rassurer…

En seconde période, jamais les toulousains n’ont réussi à enfoncer les Bretons et plier le match. Encore très hésitant, comme Amian sur son côté droit, ils auront tenté de profiter des coups de pied arrêtés mais sans succès. Rapide éclaircie avec un but de Sylla, rapidement éclipsée par le VAR. Les hommes de Casanova — encore avare de coaching — auront au moins assuré les trois points précieux de la victoire. Si les Indians se moquaient en affirmant d’une banderole En route pour la 16e place il semble dorénavant acquis que la 20e ne sera pas la nôtre en fin de saison.
Côté effectif et prestation, rien à dire sur les performances de Jullien et Rey… Goicoechea, choix temporaire ? Réponse à la prochaine journée. Il faut bien avouer que l’ancien Dijonnais n’aurait sans doute pas fait moins bien ce soir, tant les Bretons ont été étonnamment inexistants au Stadium.

Prochaine rencontre, le week-end prochain face à Nice. Espérons que les joueurs auront la bonne idée de rapporter au moins un point de la côte d’Azur. N’oublions pas que ce n’était qu’une très pâle lanterne rouge cette après-midi, sans aucune envie de nous bousculer et tenter de profiter des doutes et d’un stade maudit depuis le mois d’août. Feu statistique ce soir, enfin !
Savourons une semaine, que peu de personnes – moi y compris, je l’avoue. Article – s’imaginaient aussi calme pour les zygomatiques et les têtes des amoureux violets.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.