ACCES maîtrise face à l’UJS

Entre le leader et un concurrent au maintien, le match était plus ouvert que prévu. Mais ACCES semblait en garder sous la pédale.

L’UJS, dixième, et ACCES, leader, ne vivent pas dans le même monde. Lorsque le club de Villeneuve-la-Garenne aligne trois internationaux français et cherche préserver sa première place pour jouer les play-offs à domicile, les Toulousains veulent simplement sauver leur peau dans l’élite.

Le jeu avant tout

Dès le début de match, les deux équipes montrent qu’elles veulent produire du jeu. Construire depuis leur défense. Après une première alerte pour chaque gardien, c’est l’ACCES FC qui se montre le plus dangereux. Après une perte de balle en défense, Carlos doit s’interposer par deux fois. Il s’illustre encore devant Eduardo qui dévie une passe de Belhaj. La première grosse opportunité toulousaine vient d’une interception de Youness Ahssen. Parti en contrattaque à trois contre un, il décale à droite pour Amine Aberkan mais ce dernier ne cadre pas. En difficulté, l’UJS tente un jeu plus direct mais les Franciliens tiennent le ballon. Sur un corner, Kevin Ramirez marque probablement le but de la journée : une reprise de volée limpide qui file dans la lucarne. Cette avance ne suffit pas et ACCES insiste. Excentrés à gauche, Nelson puis Belhaj butent tour à tour sur Carlos.

Docteur Ramirez, buteur, laisse sa place à Mister Kevin, joueur rugueux. Quatre fautes et un carton jaune, ACCES doit rester propre sur les cinq dernières minutes. C’est raté : Christopher Romao, dos au but, provoque une faute de Nelson. Youness Ahssen se charge du tir franc mais frappe l’extérieur de l’équerre. Déception de courte durée pour les Toulousains puisque Jamel Chahdane égalise ensuite sur une contrattaque solitaire. Immédiatement, l’ACCES FC augmente l’intensité de mais l’égalité perdure jusqu’à la pause, grâce notamment à un nouvel arrêt de Carlos sur une frappe enroulée de Belhaj.

L’ACCES FC à sa main…

À la reprise, le leader impose sa patte et l’UJS fait ce qu’elle peut. Le jeu se déroule presque exclusivement dans le camp toulousain et Belhaj manque d’en profiter lorsque, seul à l’entrée de la surface, reçoit un ballon mais sa frappe sans élan ne surprend pas Carlos. L’UJS qui subit manque ensuite le coche : Christopher Romao part seul en contrattaque mais manque son duel face à une excellent Redivo. Une minute plus tard, Ramirez trompe Carlos et redonne l’avantage aux siens. Malgré quelques réactions toulousaines comme une contrattaque signée Jamel Chahdane ou une combinaison sur coup franc entre Youness Ahssen et Karamba Dansoko, les Villénogarennois poursuivent leur domination et sont récompensées à dix minutes de la fin par un but de Nelson sur corner.

Dès lors, ACCES va s’appuyer sur son avance pour gérer : les visiteurs temporisent beaucoup plus, cherchent à conserver un maximum le ballon. Toulouse n’est pas totalement muselé cependant. Coup sur coup, Ahssen enroule une frappe en lucarne mais Redivo la sort et Dansoko pique un peu trop son ballon en lobant le gardien italien. Les dernières actions sont toulousaines mais bien moins menaçantes et la tentative de power-play pour les dernières trois minutes trente n’apporte guère de danger. Finalement, Ramirez, seul face à Carlos, clôt le match en achevant son triplé. 1-4, score final.

Toulouse n’y perd pas trop

Malgré cette défaite, l’UJS reste hors de la zone rouge. Bastia et Beaucaire qui se déplaçaient en région parisienne se sont inclinés respectivement 4-0 à Garges et 5-2 contre ACASA. À trois journées de la fin, les Toulousains ont toujours leur destin en main et n’affronteront plus de club du haut de tableau. La prochaine rencontre, dans trois semaines (!), est à Béthune qui ne joue plus rien. Viendront ensuite la réception décisive de Beaucaire et un match contre ACASA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.