D2 – Le TMFC, roi de Toulouse

Comme attendu, le Plaisance All Stars a lutté vaillamment. Comme attendu, le TMFC remporte le derby et maintient la pression sur Montpellier.

L’enjeu est fort différent entre un TMFC qui veut rester virtuellement devant Montpellier avant de s’y déplacer et des All Stars qui sont en bonne voie pour valider leur maintien. Les visiteurs du jour ont sûrement une autre motivation : obtenir leur revanche du match aller. Un derby sous haute tension qui était alors dirigé par deux arbitres de Ligue. Cette fois, la commission n’a pas commis la même erreur et a désigné deux arbitres habitués à l’élite et même international en ce qui concerne M. Berg Audic.

Le TMFC doit se passer de son champion du monde, Marcelo Dos Reis, encore suspendu. Côté plaisançois, Mehdi Chouari purge encore sa suspension de longue durée tandis que Yassine Mbarek est blessé tout comme Nicolas Larrieu, désormais reconverti entraîneur. En revanche, les deux sélectionnés pour le prochain rassemblement de l’équipe de France U21 sont bien présents : Rami Barake pour le TMFC et Enzo Kada pour les All Stars.

Une domination longtemps stérile

Favori, le TMFC assume son statut et montre dès les premiers instants qu’il sait se défaire du pressing haut des Plaisançois. Après 35 secondes de jeu, Ze Carlos, sur une remise de Willy Oliveira trouve le poteau gauche d’un Anthony Pallares totalement battu. L’ancien gardien bruguiérois se montrera plus en vue sur la suite du match et dès la minute suivante où le passeur devient tireur et vice-versa. Il faut en revanche attendre cinq minutes pour voir les visiteurs difficilement menacer Bruguières.

Peu à peu, la tendance s’inverse. Après une dernière menace apportée par un débordement de Rami Barake suivi d’un centre que personne ne touche, les All Stars se reprennent. Enzo Kada, sur contrattaque, ne menace que trop peu Caique. Un débordement de Miloud El Kassri puis un nouveau duel remporté par le gardien brésilien face à Loupias qui se retrouvait bien seul sur un jeu direct et voilà le favori tout content de ne pas être mené. Bien sûr, il réagit et lorsque Stephen Ettien dévie devant le but un ballon de Majid Saïd, il faut encore un excellent Anthony Pallares pour préserver le score.

Mais Plaisance a un défaut : sa difficulté à doser son agressivité et à rester disciplinée. Avec cinq fautes commises et plus de cinq minutes restantes, défendre devient difficile et le TMFC de montre de plus en plus pressant. D’abord diffuse, la menace se précise lorsque Djaoued Mahouane dégaine une passe laser pour Fabien Pène mais le tir rase l’extérieur du poteau. Faute de marquer dans le jeu, le TMFC trouve la solution sur un tir franc puisqu’Issam Benhkime se met assez vite à la faute. Le jeune Rami Barake ne tremble pas face à l’expérience de Pallarès. Il tire en force à gauche du gardien.

Plaisance aurait pu égaliser…

L’affaire n’est pas entendue, loin de là. Plaisance joue aussi sa carte jeune : Enzo Kada. Mais Kada a sa kryptonite : Caique. Par deux fois, d’abord dans le jeu puis sur un pénalty qu’il a provoqué, le gardien des verts remporte son duel face au jeune Plaisançois. En toute fin de période, Rami Barake en contrattaque oublie un coéquipier et les équipes retournent aux vestiaires à 1-0.

À la reprise, ce sont encore les locaux qui frappent les premiers avec un surnombre bien joué : Ze Carlos profite de ses coéquipiers pour progresser dans l’axe puis décale Majid Saïd. Le centre est détourné par un défenseur qui percute ensuite son gardien. Sans gravité. Si Toulouse se crée plus d’occasions, Plaisance a une opportunité en or pour égaliser. Enzo Kada, encore lui, remporte son duel avec Rami Barake et avance seul face à la muraille du TMFC mais Wallas se replie à temps pour contrer le tir. Dans la minute qui suit, Willy Oliveira trompe Pallares pour le 2-0.

Les occasions s’enchaînent alors pour le TMFC. Djaoued Mahouane, tout seul, bute sur Anthony Pallares. Wallas ensuite remonte tout le terrain en contrattaque mais manque son centre. Finalement, c’est moins de deux minutes après le 2-0 que Majid Saïd marque le dernier but de Métropole.

L’intensité ne retombe pas pour autant : sur un corner, Jeremy Laouar manque sa frappe mais Issam Benhkime est tout près de dévier le ballon de la tête. Plaisance est finalement récompensé par un joli but lorsque Karim Rejeb, après une promenade dans la défense bruguiéroise, trompe Caique de près. Dans la foulée de son but, Rejeb met à nouveau son équipe en difficulté en commettant la cinquième faute, à plus de sept minutes de la fin. Mais si les dernières occasions sont pour le TMFC, Plaisance reste propre pour contenir son hôte. Wallas puis Oliveira auront pourtant de belles opportunités pour inscrire un quatrième but mais Anthony Pallarès sort les dernières tentatives.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.