Colomiers déroule face à un faible Massy

Les deux relégables s’affrontaient, lors de cette 27e journée de Pro D2, Colomiers s’est largement imposé 31 à 7 contre Massy.

Déjà promis à la Fédérale 1, après sa défaite contre Montauban (18-21), c’est un Massy sans ambition qui se déplaçait à Colomiers. Les Haut-Garonnais eux étaient dans l’obligation de gagner afin de mettre la pression sur leurs concurrents directs pour le maintien. Le temps était parfait pour assister à une belle rencontre, pas de pluie et très peu de vent.

Un début de match stérile

Un gros round d’observation a lieu en ce début de match. Beaucoup de fautes de main mais très peu de pénalités et d’occasions pour les buteurs de scorer. Les défenses prenant le pas sur les attaques, la solution ne put venir que par du jeu. Romain Mémain accepte « le début de match compliqué » de son équipe, mais se réjouit d’avoir « réussi à prendre l’ascendant offensivement à la fin de 2e mi-temps ».

Un festival offensif

Un 31 à 0 en moins de vingt minutes, voilà qui aura de quoi réjouir le coach Julien Sarraute. Chistera, passes après contact, le jeu de mains des Columérains a fait son retour. Après un doublé de Chiappesoni, Saaidia est auteur d’un très bel essai amené après plusieurs temps de jeu ; le jeune talonneur arrive à conclure en bord de touche. En face Massy est trop indiscipliné et jouera pendant presque 10 minutes à 13 contre 15, après les cartons jaunes de Plaindeux pour anti-jeu, et Bituiyata pour plaquage haut. S’en suit un deuxième acte terne où la défense de Colomiers montrera tout son aplomb en n’encaissant qu’un seul essai, lui permettant ainsi de garder le bonus offensif.

Colomiers sort de la zone rouge

Grace à la défaite de Bourg-en-Bresse à Carcassonne, et de son succès bonifié, Colomiers sort de la zone de relégation. Un fait « anecdotique » selon Grégoire Maurino, « durant les quatre dernières journées on reçoit deux fois et on se déplace deux fois, mais eux aussi. Ça va se rééquilibrer à la fin ». Pour être sûr de se maintenir Colomiers devra aller chercher des points à l’extérieur. Prochain rendez-vous pour Colomiers, la semaine prochaine à Biarritz. Maurino promet, « on joue notre survie et on va s’envoyer comme des chiens ».

Commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.