Pro D2 – Une lutte acharnée pour le maintien

La lutte pour le maintien bat son plein en Pro D2. Actuellement relégable, Colomiers doit mettre à profit les quatre matchs restants pour doubler un concurrent : Bourg-en-Bresse, Aurillac ou Carcassonne.

Une fin de saison à suspens avec un championnat homogène et très serré. Hormis Massy voué à la Fédérale 1, quinze équipes restent concernées et ont des ambitions pour les quatre dernières journées. Il reste désormais une place pour rejoindre l’échelon inférieur. Les quatre équipes susceptibles de descendre, se sont affrontées lors de la dernière journée. Colomiers gagne avec le bonus face à Carcassonne, Bourg-en-Bresse lui répond en faisant de même contre Aurillac. Le club de la colombe part avec 3 points de retard sur le premier non relégable qui est Bourg-en-Bresse, 7 sur le 13e Aurillac et 8 sur Carcassonne. Néanmoins Colomiers dispose d’une meilleure différence de points avec -75, contre -156 pour les Burgiens et -130 pour les Aurillacois. Rien n’est encore joué alors que toutes ces équipes se déplaceront et accueilleront à deux reprises d’ici la fin du championnat.

Des rencontres décisives

Lors de la prochaine journée qui s’annonce cruciale, Carcassonne accueille Bourg-en-Bresse, pour ce qui sera le match de la peur à ne pas perdre. Quasiment intraitable dans son antre d’Albert-Domec, le club audois pourrait faire un grand pas vers le maintien. De l’autre côté les joueurs de l’Ain se déplacent très mal cette saison avec une seule victoire à l’extérieur : chez le dernier Massy. Pour les Franciliens qui n’ont plus rien à jouer, ils se rendront à Colomiers qui aura pour objectif de glaner 5 points, afin de mettre la pression sur ses concurrents. Reste Aurillac, qui dispose du calendrier le plus complexe lors des quatre dernières journées. Les Cantaliens recevront le second Brive, ainsi que Biarritz qui lutte pour les phases finales. Enfin ils se déplaceront à Vannes et Nevers actuels 4e et 5e de Pro D2.


Colomiers dans l’obligation de gagner à l’extérieur

Pour avoir toutes les chances de son côté Colomiers sera dans l’obligation de faire un coup à Biarritz ou Aix, lors de la dernière journée. Pire équipe à l’extérieur sans la moindre victoire au compteur, les Columérins sont la seule formation de Pro D2 qui n’a pas encore gagné un match loin de ses bases. Pour les hommes de Julien Sarraute et Marc Dantin, qui ont compté jusqu’à 8 points de retard sur le premier non relégable au soir de la 19e journée, ce serait un petit exploit de se maintenir après une année cauchemardesque. La saison régulière de Pro D2 rendra son verdict le 5 mai prochain sur les coups de 16h30.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.