TFC – Un grand pas vers le maintien

Face à une équipe rapidement réduite à dix, les Toulousains ont laborieusement obtenu les trois points. De quoi entrevoir le maintien avec plus de clarté.

L’attentat de Girotto

Il y a parfois des faits de jeux qui changent la physionomie d’une rencontre. La faute grossière et dangereuse de l’Italo-brésilien Girotto sur Gradel aura grandement facilité la tâche des joueurs violets aujourd’hui. En effet, dans un Stadium bien garni – il faut bien le dire – ce match face à Nantes aurait pu ressembler à un traquenard dans lequel les hommes de Casa tombent régulièrement à domicile. Alors que la rencontre était équilibrée, le joueur nantais commettra l’irréparable en écrasant de tout son poids le tibia du capitaine toulousain. L’arbitre du jour assistée du VAR, sortit le carton rouge dès la 17e minute.

Dès lors, le match devint à sens unique, les Violets multipliant les assauts sur le but d’un impérial Tatarusanu. Le gardien roumain repoussera un pénalty de Gradel à la 26e minute. Durmaz, peu en jambe et en réussite ce soir manquera une occasion toute faite et Sanogo d’une tête magnifique trouvera la barre juste avant la pause. Malgré leur infériorité numérique, les Nantais rentreront au vestiaire en sauvant les meubles grâce à la maladresse de leur hôte ce soir. Ils auraient même pu réaliser le hold-up en touchant du bois à leur tour.

Syllasinho !

Le deuxième acte ne sera pas plus prolifique en beau jeu. Le FC Nantes pourtant à 10 ne reculait pas. Les Toulousains maladroits, hésitants et peu en confiance n’arrivaient pas à franchir l’organisation défensive du coach Vahid. Le public impatient commençait à siffler ses joueurs. Et c’est justement d’un des joueurs les plus mal-aimé que la délivrance arriva. Issiaga Sylla à la 55e minute, bien placé sur un corner, propulsa la balle de la tête dans le but de Tatarusanu. Imparable pour le portier nantais, le ballon ayant été renvoyé par la barre. Mérité sur l’ensemble du match pour les violets, ce second but de la saison du Guinéen délivra les 16000 supporters du Stadium. Le bon soldat, un peu maladroit parfois mais jamais avare d’effort mériterait un peu plus de considération, si l’on demande des joueurs qui mouillent le maillot, il est volontaire.

Malheureusement, il faudra revenir pour le spectacle. Les 30 dernières minutes accouchant de peu d’occasions (un but refusé de Iseka) pour les Toulousains et nous aurions presque imaginé un possible retour des canaris procédant par contre. La défense violette ne nous aura encore pas donné de gage de sérénité cette journée. Il semble que la confiance soit au abonnée absente. Quoiqu’il en soit, le Téfécé avec ces 3 points glanés ont probablement fait un grand pas vers un maintien que les plus septiques pensaient en mauvaises voies.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.