Guitoune : « C’est tout sauf un match référence »

Passée l’euphorie de la victoire, pour le 3/4 une même prestation face au Leinster la semaine prochaine est inenvisageable.

Après leur victoire 47 à 44 face à Clermont, le Stade Toulousain est le premier club à se qualifier pour les phases finales du Top 14. Mais sur la copie, tout reste à revoir pour Sofiane Guitoune, auteur d’un doublé pendant cette rencontre.

Tu sembles avoir la victoire amère, pourtant c’était un match tout simplement fou…

« C’était un match devant 35 000 personnes avec du jeu, je vais pas dire le contraire, c’est le rugby que j’aime. Mais à l’approche du sprint final, ce n’est pas la meilleure préparation. Sur des matchs qui vont compter comme celui de la semaine prochaine ou dans un mois, ça se joue à la pièce. Les Clermontois ont scoré trop facilement sur plusieurs temps de jeu, en 2-3 phases, et on ne s’était pas habitué à ça. Après, ça peut être un mal pour un bien aussi, histoire de se remettre la tête à l’endroit… Mais j’aurais préféré que l’on marque autant de points et que ce soit plus compliqué pour Clermont. Le Leinster quand on connait leurs stats, ils sont capables de garder le ballon pendant 20 phases. Là si en 3-4 phases ils marquent comme Clermont aujourd’hui, ça va être compliqué pour nous.

Malgré tout , vous allez retenir cette rencontre comme un match référence pour le reste de la saison ?

« Non, ce n’est pas un match référence, au contraire. Même si on a montré du caractère et des beaux essais, on a surtout pris 5 essais. Si la semaine prochaine le Leinster marque aussi 5 essais, je ne pense pas qu’on soit capable d’en marquer autant. Il va y avoir beaucoup de choses à revoir sur ce match, d’un côté tant mieux, par ce qu’on va bien bosser pour préparer au mieux le match de la semaine prochaine. »

Régis Sonnes a décrit un groupe nerveux sur le terrain, ce qui expliquerait les débuts fébriles du Stade Toulousain. Toi aussi, tu as ressenti cette nervosité ?

« Oui, toute la semaine on a été un peu nerveux, c’est normal on est un groupe assez jeune. Il y a pas mal de concurrence, les phases finales approchent, forcément tout le monde a envie de jouer ces matchs là et de faire des belles prestations. Tout le monde a envie de faire partie de ce groupe pour les grosses échéances qui arrivent. C’est l’excitation de fin de saison, encore une fois on est un groupe assez jeune et la plupart n’ont pas connu ça. Mais cette insouciance nous a permis de remonter de 11 points en 10 minutes face à Clermont, donc elle a du bon aussi. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.