ST-ASM : Une finale avant l’heure

Le Stade Toulousain et l’AS Clermont-Auvergne avaient à cœur de se racheter après leur résultat décevant du week-end précédent. Les supporters n’ont pas été déçus, une orgie de jeu leur a été offerte.



Un match à suspens

Ce match a été indécis jusqu’au coup de sifflet final de Romain Poite. Si ce fut un des plus beaux matchs à voir pour nombreux de spectateurs, je ne suis pas sûr qu’il ait rassuré le staff des deux équipes avant les demi-finales de Coupe d’Europe le week-end prochain. Le Stade Toulousain a réussi à plusieurs reprises à scorer mais, sur chaque coup d’envoi, a été mis en difficulté et a encaissé des points. Pris à leur propre jeu, les Stadistes ont donné de nombreux points à leur adversaire du jour, à vouloir trop jouer ils ont été punis. Et côté Clermont, le finisseur Damian Penaud n’en demandait pas tant, il a pu inscrire un triplé qui restera longtemps dans sa mémoire.

Le tournant de la rencontre

Clermont réussit à inscrire deux essais aux 63e et 66e emincés par le diable de Damian Penaud. Ils prennent un avantage au tableau d’affichage et mènent 37 à 33. Tout proche, d’inscrire un troisième essai, Yohan Beheregaray subit une charge dévastatrice de Joe Tekori. Romain Poite après consultation de la vidéo sort le carton jaune pour le Toulousain et offre sept points de plus aux Clermontois. À dix minutes de la fin de la rencontre, Clermont compte 11 points d’avance ; les joueurs clermontois pensent avoir mis KO le Stade.

Oui mais…

Le Stade Toulousain n’est pas leader de Top 14 pour rien, et réussit à faire craquer son dauphin en inscrivant deux essais à son tour, par l’intermédiaire de Romain Ntamack puis Sofiane Guitoune. La précision de Thomas Ramos aura forcément contribué au succès Stadiste. Son 100% au pied permet au sien de repasser devant les joueurs auvergnats et offrira la victoire aux Toulousains 47 à 44 !

Les Toulousains devront être plus disciplinés et rigoureux en défense la semaine prochaine à Dublin s’ils veulent espérer renverser les terribles Leinstermens !

La fiche technique

STADE TOULOUSAIN : Ramos ; Kolbe, Guitoune, Holmes (Ntamack, 42), Huget (Médard, 68) (o) A. Dupont, (m) S. Bezy ; F. Cros (Placines, 61), Kaino (cap., Tolofua, 61), Elstadt (Tekori, 54) ; R. Gray, Ri. Arnold (Elstadt, 72) ; Faumuina (Van Dyk, 63), Mauvaka (Matavesi, 61), Baille (Castets, 54)

Exclu. tempo. : Kaino (49, jeu dangereux), Tekori (69, plaquage haut)

CLERMONT : Tuicuvu ; Penaud, Naqavelu (Betham, 61), Fofana, Betham (Grosso, 61) (o) Nanaï-Williams (Laidlaw, 61), (m) Laidlaw (Parra, 61) ; Lapandry (cap., Lee, 54), Chouly, Fischer (Lee, 21 puis Yato, 25) ; Vahaamahina (Van Tonder, 63), Van Tonder (Jedrasiak, 54) ; Slimani (S. Falatea, 67), Beheregaray (Ulugia, 35 puis Beheregaray, 68), Kakabadze (Beria, 48). RemplTemp: Lapandry par Yato(15-25), Nanaï-Williams par Parra (37-41). Exclu. tempo. :Lee (71, plaquage haut)

Commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.