Les Violettes au pied du mur

Battu à Grenoble pendant que Nancy réalisait une performance, le TFC pourrait être relégué dès dimanche.

On vous avait dit qu’il valait sûrement mieux aller à Grenoble que recevoir le leader… Nancy nous a prouvé le contraire. Pendant que le TFC perdait en Isère, Nancy battait Saint-Étienne. Heureusement pour nos représentantes, les Amazones ont marqué deux buts en fin de match pour arracher le nul et Nancy n’a pris qu’un point.

Le TFC a son destin en main mais l’ASPCR pourrait l’aider.

Ce point permet à Nancy de prendre les devants avant de venir à Labège et désormais, là où on imaginait le TFC assurer son maintien, ce sont les Meurthoises qui peuvent désormais valider le leur dimanche. En effet, si l’ASNL l’emporte, le TFC compterait 4 longueurs de retard avant la dernière journée. Rédhibitoire. Pire, si Strasbourg bat Yzeure dans le même temps, il faudrait encore prendre un point à Vendenheim pour éviter la relégation directe.

À vrai dire, un match nul serait également une mauvaise opération pour les Toulousaines. D’accord, l’ASPCR a débloqué son compteur de victoires à Metz la semaine dernière mais même si les Portésiennes arrachaient un nul, le Violettes devraient encore gagner à Vendenheim. Et si Portet gagne, un nul toulousain suffirait alors. Un match nul demain aurait cependant l’avantage d’assurer au pire une participation à la phase d’accession nationale.

Enfin, en cas de victoire, le TFC compterait deux points d’avance et la confrontation directe. Si le TFC bat Nancy dimanche, il suffit ensuite que Portet ou Toulouse prenne un point lors de la dernière journée pour que les Violettes soient maintenues. Faut-il préciser que c’est là tout ce qu’on souhaite ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.