Casanova: «Hatem Ben-Arfa est un génie»

Alain Casanova était présent devant les journalistes pour répondre aux questions.

C’est un match important, une défaite et la fin de saison peut devenir compliquée?

Alain Casanova: « C’est un match comme je l’avais dis la semaine dernière, comme je l’avais dis contre Saint-Étienne ou avant Lille, pour nous c’est une finale de plus. Les matches précédents étaient important celui-ci l’est aussi, plus on se rapproche de la fin plus le besoin de point est vital. »

Vous avez évoqué les fantômes du passé en faisant référence à la fin de saison dernière, aujourd’hui comment ressentez-vous l’état d’esprit du groupe?

AC: « Je pense que le groupe est responsable, il est conscient de sa position et de la situation dans laquelle nous sommes. Les joueurs sont très déterminés pour remporter le ou les matchs qui correspondront au nombre de point nécessaire pour se maintenir.»

Un point sur le groupe disponible pour le match

AC: « Aujourd’hui Corentin Jean est absent et on a un petit soucis avec Baptiste Reynet qui à une douleur à l’épaule suite à un contact. Il s’est pas entraîné hier, ni aujourd’hui, nous verrons demain. Sinon le reste du groupe est opérationnel.»

Quels seront les clefs de la rencontre face à Rennes?

AC: « Quand on regarde les forces en présence en début de saison, pour moi Rennes et Lille étaient très bien armés. Avec des budgets conséquents, des effectifs bien constitués, avec des joueurs de qualités, revanchards, et aussi jeunes. Je me disais que cette équipe avait vraiment un gros potentiel. Puis, Rennes compte dans ses rangs Hatem Ben-Arfa, un petit génie comme peu d’équipe en dispose, capable de faire basculer les matchs à lui tout seul. Enfin, réussir ce parcours en Europa League et battre un gros PSG après avoir été mené 2-0, je trouve ça remarquable»

Êtes-vous impressionné par le travail de Julien Stéphan?

AC: « Julien, je suis content pour lui, c’est quelqu’un que j’ai connu bébé, j’ai joué avec son père au Havre. Je l’ai connu ensuite ici, il a fait partis de notre aventure quand on était en National et en Ligue 2. Il a un parcours étonnant, car il s’est rapidement tourné vers le poste d’entraîneur. J’ai souvent eu de ses nouvelles par certaines personnes me disant qu’il montrait des qualités et du potentiel. Quand il a dû prendre la succession de Sabri Lamouchi, il l’a fait avec brio. Parce que gagner un titre avec 4 mois d’ancienneté sur un banc, ce n’est pas donné à tout le monde, on est nombreux à avoir des années et des années de Ligue et n’avoir rien gagné. Je suis très content pour lui.»

Rennes passe très souvent pas les côtés, le rôle des latéraux va être très important dans ce match?

AC: « Le rôle de tout le monde va être important. Il ne s’agit pas de régler des problèmes individuellement mais rectifier les erreurs collectivement. Rennes ne passe pas que par les côtés, ils sont capable d’avoir une autre variété et on devra tenir compte et défendre de manière collective.»

C’est un avantage de jouer contre une équipe qui n’a plus rien à jouer?

AC: « Je ne sais pas si vous avez vu son match contre Monaco, 4 jours après leur victoire en finale, 5 joueurs de champs avaient joué et le reste au repos ou suspendu, à aucun moment il y a eu un manque de motivation ou de détermination. Il ne faut pas s’attendre à une équipe démotivée, démoralisée ou ayant atteint ses objectifs et finis sa saison. Ils viendront ici faire un gros match

Le fait qu’ils aient joué en milieu de semaine ne va pas les désavantager ?

AC: « Je ne pense pas, ils ont fais soufflés 5 joueurs. Ben-Arfa était sur le banc, André blessé plus les 3 suspendus Niang, Grenier et Sarr. Ils pourront se permettre de modifier l’équipe et d’avoir encore de la fraîcheur. On est à une période de l’année ou les entraînements sont moins intense, plus dans la gestion dans la récupération et eux sont armés pour jouer tout les 3 jours.»

Vous avez eu une période difficile au Stadium, pensez-vous que ça va mieux maintenant?

AC: « Je sais pas si on peut être catégorique déjà par rapport à ça, mais la victoire contre Guingamp a fait du bien, elle a libéré une certaine pression sur les épaules des joueurs. Mais il faut avoir un peu plus de recul qu’on en a jusqu’à maintenant, cela demande encore confirmation.»

Que pouvez-vous nous dire sur Gen Shoji qui est arrivé il y a un petit moment maintenant?

AC: « On est très satisfait de l’avoir, pour lui c’est un changement radical en dehors et sur le terrain, par rapport à notre manière de jouer, de nous entraîner et de voir le jeu. Le championnat Japonais n’était pas aussi relevé que celui de Ligue 1. Il pouvait peut-être se permettre d’avoir un peu moins d’exigence et ici c’est impossible. Il apprend semaine après semaine, mais on a faire à un garçon très rigoureux qui cherche à s’améliorer en permanence.»

Les rumeurs de transfert, les fins de contrat, cela perturbe-t’il votre travail et la préparation des matches?

AC: « Pour moi, je ne reste concentré que sur cette finale de dimanche, comme la semaine d’après je serai concentré sur le match suivant. Donc aujourd’hui tout ce qui peut être dit c’est loin de mes oreilles. Toutes les rumeurs qui peuvent être sorties ne m’intéressent pas du tout. Vous ne m’entendrais pas parler de mercato, il y aura un moment pour ça. Aujourd’hui on est concentré sur le match de dimanche point à la ligne.»

Que pensez-vous de la polémique de jouer le 5 mai ?

AC: « J’étais à Marseille quand il y a eu cette horreur à Furiani et personnellement, je pense que cette journée-là, on ne devrait pas jouer et on devrait respecter la mémoire des gens qui ont perdu la vie ou sont meurtris durant ce match.»

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.