Gen Shoji :«Je dois encore progresser dans les duels»

Présent en conférence de presse le défenseur Japonais a répondu aux questions.

Quelle est l’évolution de vos sensations sur le terrain depuis votre arrivée?

Gen Shoji: «J’ai joué pendant longtemps au Japon, je m’adapte doucement à la Ligue 1 face à des attaquants très costauds physiquement, mais je dois progresser encore plus pour que je puisse m’exprimer à 100 % sur le terrain.»

Avec le Japon vous avez déjà affrontés Niang et Sarr, quel souvenir en gardez-vous ?

GJ: «Ce sont de très bon joueurs, ils avaient tout fait pour nous déstabiliser, cette fois on va essayer de les contrer avec la façon de faire du Téfécé.»

Comment communiquez-vous avec vos coéquipiers?

GJ: «Sur le terrain, j’ai appris beaucoup de termes footballistiques, c’est comme ça que nous communiquons durant les matchs et en parallèle, j’apprends le français avec un professeur. Dès lors que je suis arrivé au TFC, beaucoup de joueurs m’ont aidé et grâce à ça, j’arrive à communiquer petit à petit.»

Dans quels domaine la L1 vous a-t-elle le plus surpris et quelles compétences devez-vous améliorer?

GJ: « Les domaines qui m’ont le plus surpris sont l’aspect athlétique et la vitesse. Et c’est le premier où je dois encore progresser parce qu’il m’arrive de perdre des duels face à des attaquants très puissants

Au Japon, vous jouez avec une équipe qui gagnait, maintenant, c’est une situation différente comment la gérez-vous ?

GJ: « Kashima est une équipe qui a beaucoup gagné et marqué beaucoup de buts, ce qui est différent avec Toulouse où on a du mal à marquer, mais c’est le football qui reste un sport collectif donc le plus important, c’est de rester positif et de s’encourager entre nous pour aller de l’avant.»

Toulouse joue soit avec 2 ou 3 centraux, que préférez-vous?

GJ: «Au Japon j’ai toujours joué en 4-4-2, du coup j’ai une préférence à jouer avec 2 centraux, ce qui est plus facile pour moi.»

Le retour de Christopher Jullien va-t-elle vous faire du bien?

GJ: «Au niveau de notre binôme avec Chris, on s’améliore match après match, quand je fais une erreur c’est lui qui la rattrape et vice-versa. On travaille ensemble et c’est ce qui fait je pense qu’on forme un très beau duo.»

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.