La saison est terminée ! (F)

La FFHB a tranché : les championnats amateurs sont terminés et il n’y aura pas de saison blanche. Le point sur les clubs féminins toulousains.

La Fédération Française de Handball a tranché : les championnats amateurs sont terminés et, contrairement à d’autres sports, il n’y aura pas de saison blanche. Les titres de champions de France ne seront pas attribués mais il y aura des promus, qu’importe si la saison n’est pas allée à son terme. Il y aura aussi des relégués, mais moins que ceux initialement prévus. Sans plus traîner, passons en revue les conséquences pour les clubs toulousains.

En Nationale 1, les trois clubs toulousains évoluent en poule 4, avec des objectifs bien différents. Le Toulouse Féminin Handball visait la montée. Après un sans faute puis un nul à domicile contre son rival cannois, le défaites de décembre et janvier contre Bourg-de-Péage et Annecy ont largement entamé les espoirs des Roses. L’arrêt prématuré de la compétition entérine la montée de l’AS Cannes-Mandelieu et le maintien du TFH dans la troisième division.

Sixième avec onze points d’avance sur le premier relégable et treize de retard sur le leader alors qu’il ne restait que douze points à attribuer, la cause du Bruguières Occitan Club 31 étaient entendue : maintien tranquille. L’arrêt anticipé de la compétition vient confirmer ce fait.

Enfin, le Tournefeuille Handball, onzième à huit points du premier maintenu était mal embarqué pour jouer une deuxième saison à ce niveau. La décision de la FFHB de reléguer un club de moins que prévu ne suffit pas à sauver les bleu et noir d’un retour immédiat en N2F.

Également promu en 2019, le Pechbonnieu Coteaux Handball ne s’en tire pas mieux pour sa première saison en Nationale 2. Onzième également, lui aussi rate le repêchage de la FFHB. Les Pechbonniliennes peuvent regretter un calendrier difficile puisque sur les cinq matchs disputés de la phase retour, elles avait affronté les trois premiers du groupe. Elles avaient aussi affronté Saint-Loubès, dixième et donc sauvé, à domicile, sans parvenir à les battre.

Si le PeCH retrouve le niveau régional pour la prochaine saison, une équipe toulousaine devrait accéder à la N2F. En Nationale 3, division régionale contrairement à ce que son nom laisse croire, la deuxième phase n’avait pas débuté. On s’en tiendra donc au classement de la première phase. Dans la poule A, la réserve du Bruguières OC 31 a terminé en tête de la poule A et devrait donc monter. La poule B était remporté par une autre équipe réserve : celle du Tournefeuille HB. La relégation de l’équipe première l’empêche de monter, ce devrait donc logiquement être le Pays des Nestes (deuxième de la poule mais également meilleur deuxième) qui accèderait à la N2F.

Nous devrions donc retrouver TFH et BOC dans une Nationale 1 composée de 4 poules de 14 équipes et qui aurait vraisemblablement 4 relégués par poule pour un promu. Tournefeuille et l’équipe deux du BOC seraient en Nationale 2 dans une des 8 poules de 12 clubs avec là aussi un promu et quatre relégués.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.